Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

#DifferentCommeVous

21 Mars 2019 , Rédigé par Floria

En ce jeudi 21 mars c'est la journée mondiale de la Trisomie 21, et nous pouvons symboliquement décider de porter une paire de chaussettes dépareillée afin d'interpeller sur la différence et sur la "norme". On compte 8 millions de personnes atteintes de ce handicap dans le monde (environ 1 naissance sur 700) et leur insertion dans la société actuelle, que ce soit pour se rendre à l'école ou même trouver un travail, est encore très compliqué. Et oui ! Nous en sommes bel et bien là en 2019 ! Et attendez que je vous parle de la journée Mondiale de la sensibilisation à l'Autisme (le 2 avril), handicap presque invisible qui touche environ 1 naissance sur 150 (si !), et vous allez vite comprendre que la différence fait encore trop peur de nos jours alors que les citoyens devraient plutôt l'accepter afin de ne pas céder à la haine.

En gros, ces enfants sont souvent et malheureusement mis à l’écart malgré le combat quotidien et épuisant de leurs parents. Je pense donc qu'il est important de le rappeler afin que le gouvernement (encore lui !) se bouge pour l'intégration des enfants différents à l'école ! Car ce que veulent les parents d'enfants atteins de Trisomie 21, au final, c'est juste qu'on leurs donne la même chance que les autres afin qu'ils puissent être intégrés à l'école. Personnellement, je trouve injuste que l'on refuse encore cette possibilité de nos jours alors que l'école est censé être obligatoire pour tout les citoyens français, et c'est encore très loin d'être le cas ! 

Moi et Alix avons donc décidé de porter des chaussettes dépareillées nous aussi afin de montrer notre soutient :

Et je vais terminer cet article afin de vous résumer l'histoire d'une BD qui m'avait particulièrement émue et que vous conseille évidement de lire :

Fabien et sa femme Patricia vivent heureux avec leur petite fille Louise, d'autant plus qu'ils attendent un autre heureux événement. Cependant, alors que la petite famille décide de rentrer en France après avoir vécus plusieurs années au Brésil, Fabien commence à ressentir des angoisses par rapport à la naissance prochaine de sa fille, Julia. Malheureusement ses doutes seront vites confirmés et il apprendra avec effrois la Trisomie 21 de son bébé peu de temps après l'hospitalisation de cette dernière suite à des problèmes cardiaques.

Le monde s'écroule alors sous ses pieds, et Fabien se rendra malheureusement compte qu'il n'arrive pas à accepter le handicap de sa fille, et donc qu'il rejette son propre enfant. "Comment un tel sentiment est t'il possible vis à vis de sa propre chaire ?" L'auteur se posera donc milles et unes questions et ne cachera pas ses pensées les plus sombres que ce dernier décris sans filtres dans ce récit auto-biographique. Ceux sont  également plusieurs sentiments contradictoires qui seront ressentis après cette terrible annonce. L'auteur passera par le rejet (comment accepter l'inacceptable ? ), la colère, la dépression, l’incompréhension (pourquoi nous ?), pour finir par l'acceptation puis par l'amour inconditionnel qu'il finira par ressentir pour sa petite Julia. Et même si son existence sera à jamais bouleversé, car il faudra dorénavant apprendre à vivre le jour le jour à cause d'un avenir qui restera incertain durant de nombreuses années, l'amour que finira par éprouver Fabien pour son enfant lui donnera la force de se battre afin qu'elle puisse bénéficier d'une meilleure vie possible. Et ça, c'est beau. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article