Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

The Promised Neverland.

30 Juillet 2018 , Rédigé par Floria Publié dans #Critique de BD et mangas

Alors que je m'ennuyais, je me suis rendue sur des sites afin de voire qu'elles étaient les nouveautés en matière de mangas et de BD qui marchaient bien afin de m'occuper durant mes longues soirées d'été.

En visionnant des listes du style "top mangas 2018" je suis tombé sur des synopsis du genre "une jeune fille se rend compte que le garçon qu'elle a rencontré au hasard dans un café n'est autre que son prof et ..." next ! Je sais d'avance qu'il va y avoir une romance à la con entre les deux ...  "Machin pense que son camarade de classe est un vampire et ..." next ! Marre des vampires depuis une certaine saga du nom de Twilight ... et puis après moult recherches je tombe enfin sur le Saint Graal, un manga avec un synopsis qui me plait :

"Emma et ses amis, tous orphelins, ont été placés dans un établissement spécialisé lorsqu'ils étaient tout jeune. Bien que leur liberté soit limitée et que les règles soient parfois un peu strictes, ils mènent une vie agréable tous ensemble et la femme qui s'occupe d'eux est généreuse. Cependant, une question anime Emma et tous les autres : pourquoi n'ont-ils pas le droit de sortir de l'orphelinat ? Et tout bascule le jour ou ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la face de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort !". 

J'ai donc acheté le premier tome et là, c'est le choc !

Alors comment décrire ce manga, dont j'ai déjà lu les 2 premiers tomes, tellement la tension et les mystères s'installent directement dés les premières pages ? En gros, c'est un peu une sorte de partie de jeu d’échecs qui va commencer entre 3 des enfants de l'orphelinat et le personnage de "maman", qui n'est autre qu'une version femme de Light, le "héros" du célèbre "Death Notes". Bref, j'ai vraiment l'impression de me retrouver dans ce manga qui m'avait happée à l'époque de ma lecture car , comme ce dernier,"The Promised Neverland" pousse le lecteur à se creuser la cervelle en même temps que ces pauvres enfants afin de contrer les manigances de celle qui les a élever, très intelligente et manipulatrice ! 

Et des questions, je m'en suis posée plus d'une, déjà comment une femme arrive à gérer une pension avec une trentaines de gamins seule ? Tous ont entre 6 mois et 12 ans, et un gosse ça fait caca, ça pleure la nuit, ça tombe malade 3 fois par mois ... "maman" est elle sur-humaine ? Et comment cela se fait que, depuis des années, aucun gamins n'ai tenté de braver les interdits ? Ça a du arriver une ou deux fois, surtout que les méchants pas bô (c'est le cas de le dire, beurk !) s'étaient bien préparés à cette éventualité vu le nombre de pièges et traquenard qu'ils ont mit en place afin de mettre court à toute tentative d'évasion ? Mais cette dernière question, je sens que je vais avoir les réponses au fur et à mesure de ma lecture car nous découvrons les mystères qui entourent cet étrange orphelinat en même temps que les protagonistes.

Bref, je m'égare, et pour éviter de trop je le faire je vais déjà vous présenter les 3 personnages principaux :

Emma est le personnage principal, c'est une jeune fille de 11 ans un peu hyperactive sur les bords, déterminée, courageuse et aimant sa "famille" adoptive plus que tout. Bref, le type de perso que l'on retrouve dans tout Shonen, cependant, je trouve que c'est la seule des 3 à se comporter réellement comme une enfant et j'ai vraiment apprécié son caractère enjoué et fonceur malgré les malheurs qui lui tombent sur la gueule. Perso, si j'avais appris que ma môman était en réalité une sbire de monstres affreux et dégoûtants qui veulent ma peau, j'aurai surement terminée dans un asile.

Norman (nan, il ne fait pas de vidéos) est un jeune garçon de 11 ans très réfléchit et intelligent, ami d'enfance d'Emma, on apprend qu'il est amoureux de cette dernière. C'est lui la grosse tête du groupe.

Ray quand à lui, est aussi un type de perso que l'on retrouve très souvent dans les shonens. Plutôt froid et souvent à l’écart des autres, il semble ne penser qu'à sa gueule. Cependant, ce que j'ai appris sur lui dans le tome 2 m'a plutôt agréablement surprise et ce n'est apparemment pas un énième "Sasuke", même si ses idées vont  parfois à l'encontre de celles de l’héroïne, ce qui pourrait faire penser qu'il deviendra son rival. Bref, j'ai hâte d'en savoir un peu plus sur ce gamin. 

Et enfin ... tadaaaa ... Maman, c'est une femme qui élève les gamins de l'orphelinat telle une véritable mère pourrait le faire avec ses propres enfants : elle est douce, attentionnée, protectrice, elle les grondes et les punis lorsqu'ils font font des bêtises, elle leur confectionne toutes sortes de peluches, elle les nourris avec de la nourriture riche et équilibrée, leurs pose à chacun un numéro tatoué sur la nuque et les poussent à avoir de très bonne notes à des examens assez compliqués. Bref, c'est une connasse qui manipule et envois des gosses mignons et innocents vers une mort certaine (non mais comment peut on être aussi cruelle !?!) tout en restant neutre et impassible. Cependant, ce personnage aussi m'interpelle car apprend dés le premier tome que pas mal de mystères planent sur elle. Comment a t'elle obtenu ce poste ? A t'elle vraiment l'intention de tuer les protagonistes principaux ? Que manigance t'elle ? Bref, à suivre ... 

Pour terminer, l'ambiance de ce manga est vraiment à part, on passe de scènes mignonnes à horrifiques en rien de temps, même si l'horreur n'est pas là souvent vu qu'on est plus dans la réflexion qu'autre chose.

On aime parfois lire des petites histoire sur la vie des enfants avant la terrible révélation, les batailles psychologiques sont nombreuses et c'est pour cela que les protagonistes principaux sont décrit comme étant plus intelligents que la moyenne, sinon ça n'aurait pas été crédible d'avoir des jeunes enfants qui réfléchissent comme des adultes.

A chaque fin de chapitre tu as une envie folle de lire la suite ! La preuve, dés que j'ai terminé le tome 2 je me suis empressée de me spoiler sur le net afin d'en savoir plus, ne pouvant attendre fin août le tome 3. Bref, il va bien évidemment y avoir de nouveaux personnages, adultes comme enfants, d’ailleurs les adultes paraissent immenses et imposants par rapport aux enfants, ce qui donne une impression de domination totale sur eux . Quand aux autres enfants, ils sont si mignons par rapport aux monstres qu'on a envie de se battre avec eux afin tous les sauver ! J'ai bien l’impression que ce manga joue aussi sur les peurs infantiles que tout gosse à eu une fois dans sa vie, car les monstres sous le lit, on les as tous crains un jour. 

Tout ce que j’espère, c'est que les auteurs (il y a une dessinatrice et un scénariste) ne laisserons pas le manga traîner en longueur afin de céder aux éventuels éditeurs qui les pousseraient à continuer après 150 tomes afin de miser sur son succès (il va bientôt être adapté en dessin animé et fait parti des meilleurs ventes de mangas au Japon).

A bientôt pour une nouvelle découverte de lecture !

Lire la suite

Instantanées, S30.

29 Juillet 2018 , Rédigé par Floria Publié dans #Instantanées

Cette semaine il ne s'est pas passé grand chose, Alix fait des câlins parfois lorsqu'on lui demande et est adorable en ce moment.

Quand à moi, je suis en vacances mardi et j'ai hâte ! Place aux photos !

J'aime les robes.

J'adore les robes. 

Chouette peinture dans une librairie. 

On regarde Netflix souvent et des DA kawaiichoupinoudébiles.

Depuis qu'il sait marcher, Alix ne pense qu'à aller dehors afin de s’entraîner. 

A la découverte de la nature. 

Des fourmis ?

En allant au marché.

Lire la suite

La fin de Nana.

28 Juillet 2018 , Rédigé par Floria

Comme chaque été, mon compagnon et moi même adorons revoir des grands classiques animés ou même certaines séries. Nous avons donc fait le choix de revoir l'anime Nana dont le manga a été stoppé en pleine gloire suite à des soucis de santés de l'auteur en 2009 (bientôt 10 ans sniff...). 

Je vous avoue direct, en général, les shojos Mangas me donnent souvent envie de ronfler, cependant, Nana est sorti du lot. Déjà parce que les personnages sont des adultes (ils ont à peu près tous passés la vingtaine), ils ne sont pas cloîtres à l'école (beurk),  et puis surtout,  ils n'ont pas à "subir" leur premier baiser sous un décor recouvert de petites fleurs scintillantes vu qu'ils ont tous déjà goûtés au fruit défendu. 

Bref, nous suivons le parcours de 2 jeunes femmes nommées Nana, elles ont un train de vie et un style complètement différent, l'une est rockeuse dans un groupe et à du renoncer à son chéri qui est parti sur Tokyo afin de signer un contrat avec un groupe rival, elle est très indépendante et colérique et ne jure que par sa carrière, et l'autre est une parfaite représentation du personnage kawaii qui n'a pas d'autre but dans la vie que de se marier et de vivre dans une petite maison avec son mari et ses nombreux enfants. Bref, la parfaite petite bonniche de service que les japonais semblent tant apprécier.Et malgré leur différences elles vont se compléter tout au long de l'histoire et ainsi commencer à éprouver une attirance l'une pour l'autre. 

Mon personnage préféré reste Nana Osaki, car l'autre, qui nous sert de personnage principal, finira par être incapable d'affronter ses problèmes en face ou d'assumer ses choix, préférant les éviter et chialer dans son coin. Bref Hachis commet des erreurs, comme tout le monde et reste humaine malgré tout, mais ce qui m'agace le plus chez ce petit toutou c'est qu'elle n'apprend rien de ses erreurs et continue à tomber à chaque fois dedans tout en versant des larmes de crocodiles. C'est usant... Même si je reconnais qu'elle est pourtant loin d'être méchante, mais trop c'est trop.

Et pour en revenir à notre rockeuse, elle parait froide et mystérieuse dés le début mais Hachi apprendra à la connaitre en même temps que le spectateur, Nana Osaki montrera ses failles au fur et à mesure que l'histoire avance et on découvrira une jeune femme jalouse et possessive, mais aussi qu'elle est pleine de bon sentiments que cette dernière est d’ailleurs incapable de refouler malgré ses efforts pour les cacher à son entourage. Et en plus, elle me fait marrer avec son sale caractère ! Perso, c'est mon personnage de manga préféré avec Nicky Larson et Sebastian (Black Butler).

Et avec ces 2 filles nous les voyons évoluer dans leur appartement commun, subir des peines de cœurs, rencontrer tout un tas de personnes bizarres  et se poser des questions, aussi bien sur leur avenir amoureux que sur leur avenir professionnel. 

Cependant je trouve dommage que l'histoire, qui oscillait entre moments de bonheur et moments de peines au début, finisse par se transformer en mélodrame ou il n'arrive que des merdes à tous nos personnages qui, incapables de prendre les bonnes décisions, finissent par en payer le prix fort. Je me souviens avoir arrêté ma lecture du manga, qui était toujours en cours à l'époque, uniquement à cause de ça. Cependant ça n'enlève rien au plaisir que j'ai lorsque je re-visionne cet animé qui a des chansons qui restent bien dans la tête ainsi qu'une ambiance propre à lui qu'on ne retrouve pas partout avec un subtile mélange de mélancolie et de rires, tout ça agrémenter à une odeur de cigarette sous fond de musique rock. 

Bref si vous cherchez une histoire mâture qui donne envie de lire la suite après chaque tome, Nana est fait pour vous ! 

Et pour finir, un petit fan art :

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>