Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

The Promised Neverland.

30 Juillet 2018 , Rédigé par Floria Publié dans #Critique de BD et mangas

Alors que je m'ennuyais, je me suis rendue sur des sites afin de voire qu'elles étaient les nouveautés en matière de mangas et de BD qui marchaient bien afin de m'occuper durant mes longues soirées d'été.

En visionnant des listes du style "top mangas 2018" je suis tombé sur des synopsis du genre "une jeune fille se rend compte que le garçon qu'elle a rencontré au hasard dans un café n'est autre que son prof et ..." next ! Je sais d'avance qu'il va y avoir une romance à la con entre les deux ...  "Machin pense que son camarade de classe est un vampire et ..." next ! Marre des vampires depuis une certaine saga du nom de Twilight ... et puis après moult recherches je tombe enfin sur le Saint Graal, un manga avec un synopsis qui me plait :

"Emma et ses amis, tous orphelins, ont été placés dans un établissement spécialisé lorsqu'ils étaient tout jeune. Bien que leur liberté soit limitée et que les règles soient parfois un peu strictes, ils mènent une vie agréable tous ensemble et la femme qui s'occupe d'eux est généreuse. Cependant, une question anime Emma et tous les autres : pourquoi n'ont-ils pas le droit de sortir de l'orphelinat ? Et tout bascule le jour ou ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la face de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort !". 

J'ai donc acheté le premier tome et là, c'est le choc !

Alors comment décrire ce manga, dont j'ai déjà lu les 2 premiers tomes, tellement la tension et les mystères s'installent directement dés les premières pages ? En gros, c'est un peu une sorte de partie de jeu d’échecs qui va commencer entre 3 des enfants de l'orphelinat et le personnage de "maman", qui n'est autre qu'une version femme de Light, le "héros" du célèbre "Death Notes". Bref, j'ai vraiment l'impression de me retrouver dans ce manga qui m'avait happée à l'époque de ma lecture car , comme ce dernier,"The Promised Neverland" pousse le lecteur à se creuser la cervelle en même temps que ces pauvres enfants afin de contrer les manigances de celle qui les a élever, très intelligente et manipulatrice ! 

Et des questions, je m'en suis posée plus d'une, déjà comment une femme arrive à gérer une pension avec une trentaines de gamins seule ? Tous ont entre 6 mois et 12 ans, et un gosse ça fait caca, ça pleure la nuit, ça tombe malade 3 fois par mois ... "maman" est elle sur-humaine ? Et comment cela se fait que, depuis des années, aucun gamins n'ai tenté de braver les interdits ? Ça a du arriver une ou deux fois, surtout que les méchants pas bô (c'est le cas de le dire, beurk !) s'étaient bien préparés à cette éventualité vu le nombre de pièges et traquenard qu'ils ont mit en place afin de mettre court à toute tentative d'évasion ? Mais cette dernière question, je sens que je vais avoir les réponses au fur et à mesure de ma lecture car nous découvrons les mystères qui entourent cet étrange orphelinat en même temps que les protagonistes.

Bref, je m'égare, et pour éviter de trop je le faire je vais déjà vous présenter les 3 personnages principaux :

Emma est le personnage principal, c'est une jeune fille de 11 ans un peu hyperactive sur les bords, déterminée, courageuse et aimant sa "famille" adoptive plus que tout. Bref, le type de perso que l'on retrouve dans tout Shonen, cependant, je trouve que c'est la seule des 3 à se comporter réellement comme une enfant et j'ai vraiment apprécié son caractère enjoué et fonceur malgré les malheurs qui lui tombent sur la gueule. Perso, si j'avais appris que ma môman était en réalité une sbire de monstres affreux et dégoûtants qui veulent ma peau, j'aurai surement terminée dans un asile.

Norman (nan, il ne fait pas de vidéos) est un jeune garçon de 11 ans très réfléchit et intelligent, ami d'enfance d'Emma, on apprend qu'il est amoureux de cette dernière. C'est lui la grosse tête du groupe.

Ray quand à lui, est aussi un type de perso que l'on retrouve très souvent dans les shonens. Plutôt froid et souvent à l’écart des autres, il semble ne penser qu'à sa gueule. Cependant, ce que j'ai appris sur lui dans le tome 2 m'a plutôt agréablement surprise et ce n'est apparemment pas un énième "Sasuke", même si ses idées vont  parfois à l'encontre de celles de l’héroïne, ce qui pourrait faire penser qu'il deviendra son rival. Bref, j'ai hâte d'en savoir un peu plus sur ce gamin. 

Et enfin ... tadaaaa ... Maman, c'est une femme qui élève les gamins de l'orphelinat telle une véritable mère pourrait le faire avec ses propres enfants : elle est douce, attentionnée, protectrice, elle les grondes et les punis lorsqu'ils font font des bêtises, elle leur confectionne toutes sortes de peluches, elle les nourris avec de la nourriture riche et équilibrée, leurs pose à chacun un numéro tatoué sur la nuque et les poussent à avoir de très bonne notes à des examens assez compliqués. Bref, c'est une connasse qui manipule et envois des gosses mignons et innocents vers une mort certaine (non mais comment peut on être aussi cruelle !?!) tout en restant neutre et impassible. Cependant, ce personnage aussi m'interpelle car apprend dés le premier tome que pas mal de mystères planent sur elle. Comment a t'elle obtenu ce poste ? A t'elle vraiment l'intention de tuer les protagonistes principaux ? Que manigance t'elle ? Bref, à suivre ... 

Pour terminer, l'ambiance de ce manga est vraiment à part, on passe de scènes mignonnes à horrifiques en rien de temps, même si l'horreur n'est pas là souvent vu qu'on est plus dans la réflexion qu'autre chose.

On aime parfois lire des petites histoire sur la vie des enfants avant la terrible révélation, les batailles psychologiques sont nombreuses et c'est pour cela que les protagonistes principaux sont décrit comme étant plus intelligents que la moyenne, sinon ça n'aurait pas été crédible d'avoir des jeunes enfants qui réfléchissent comme des adultes.

A chaque fin de chapitre tu as une envie folle de lire la suite ! La preuve, dés que j'ai terminé le tome 2 je me suis empressée de me spoiler sur le net afin d'en savoir plus, ne pouvant attendre fin août le tome 3. Bref, il va bien évidemment y avoir de nouveaux personnages, adultes comme enfants, d’ailleurs les adultes paraissent immenses et imposants par rapport aux enfants, ce qui donne une impression de domination totale sur eux . Quand aux autres enfants, ils sont si mignons par rapport aux monstres qu'on a envie de se battre avec eux afin tous les sauver ! J'ai bien l’impression que ce manga joue aussi sur les peurs infantiles que tout gosse à eu une fois dans sa vie, car les monstres sous le lit, on les as tous crains un jour. 

Tout ce que j’espère, c'est que les auteurs (il y a une dessinatrice et un scénariste) ne laisserons pas le manga traîner en longueur afin de céder aux éventuels éditeurs qui les pousseraient à continuer après 150 tomes afin de miser sur son succès (il va bientôt être adapté en dessin animé et fait parti des meilleurs ventes de mangas au Japon).

A bientôt pour une nouvelle découverte de lecture !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article