Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

critique de bd et mangas

Critique film "L'Elève Ducobu"

26 Juin 2011 , Rédigé par Floria Publié dans #Critique de BD et mangas

Je commence par celui ci car c'est le film que j'ai le plus en tête pour le moment vu que je viens de le voir mais, si cela vous plais, il y aura d'autres critiques de films seulement tirés de BD (vu que c'est la mode en ce moment) entre deux aventures de Floria. :)

 

Eleve_ducobu.jpg

Histoire : Ducobu est obligé de déménager après s'être encore fait renvoyer d'une énième école, son père décide donc de l'inscrire à Saint Potache ou sévit le sévère professeur Latouche. Le petit malin se fait alors passer pour un gentils garçon auprès de son nouvel enseignant afin de ne pas finir en pension. Il jouera également les gentleman auprès de sa voisine, Léonie Gratin, qui tombera très vite folle amoureuse de lui. Mais ça ne va pas durer car son professeur débusquera rapidement le cancre qu'il est, après ça, le pauvre Ducobu n'aura plus la vie facile. Mais heureusement que Mlle Rateau est là pour rendre ce prof un peu fou ...

 

l-eleve-ducobu-2011-209

Mon avis : Je vous avoue que j'ai eu franchement peur lorsque je me suis rendue dans les salles de cinéma afin d'aller voir le film en question vu les nombreuses critiques négatives qu'il avait eu sur le net. Comme quoi, il vaut toujours mieux se faire un avis soit même car je n'est pas été déçue ... Le caractère des trois personnages principaux est respecté et il y a des petites parties tendres dans ce film qui sont loin d'être désagréables.

 

Sinon, en ce qui concerne les acteurs, tout d'abord Ducobu. Bien qu'un peu mou, il reste le gentils garçon qu'il était dans la BD (il est adorable avec Léonie, même si ses gentilles intentions cachent parfois quelque chose, j'ai aimé le voir lui prêter son pull dans la forêt). Son regard en dit long sur ses intentions de vouloir berner tout le monde en se faisant passer pour un ange au premier abord (il a un petit regard narquois qui semble dire "je me fou de votre gueule"). Le seul hic, c'est qu'ils n'ont pas assez intensifié son côté intelligent, il aurait pu beaucoup mieux répliquer à M. Latouche.

 

399477-l-eleve-ducobu-video-still-1-fullscreen-1.jpg

Latouche, quand à lui, reste un peu plus fou que dans la BD, et c'est justement là le risque de vouloir adapter des BD à l'écran, que ce soit en dessin animé ou en film car on a tous une idée bien précise des voix et du caractère de chaque personnage. Et Elie Semon a justement reçut énormément de critiques concernant son rôle dans ce film. Cependant, il reste drôle et même parfois démoniaque lorsqu'il s'agit de punir les enfants.

 

Léonie, quand à elle, reste égale à elle même, la jeune fille aime travailler à longueurs de journée et rester première de sa classe même au prix de sa propre vie. Elle tombe amoureuse de Ducobu, comme dans la BD, mais reste tout de même sur ses gardes. L'actrice qui la joue est vraiment douée et je pense que Juliette Chappey a un bel avenir devant elle.

 

Pour terminer sur les acteurs, les autres personnages ne ressemblent pas du tout à ceux de la BD, le père de Ducobu est barbu alors que dans la BD il est blond et maigrichon et la maman de Léonie devient une jeune mère canon. Neness le squelette ne fait que de brêves apparitions et reste muet durant tout le film.

 

big-eleve-ducobu-567.jpg

Voilà, pour finir, je ne dirait pas qu'il s'agit d'une adaptation très fidèle de la BD (il faudrait des heures de films afin de réaliser toutes les planches) mais d'un autre univers parallèle à celle ci. Des personnages ont été rajoutés (Mlle Râteau, par exemple) et certains autres ont vus leurs caractères modifiés (Mr et Mme Ducobu n'ont jamais étés amoureux dans la BD °_°).

 

Ce n'est pas non plus le film du siécle car certains gags rappelant "Les Bronzés" sont un peu réchauffés et même parfois un peu lourds, mais on passe tout de même un bon moment en compagnie de ces personnages franchement attachants ... sauf peut être pour les nouveaux amis qui accompagnent Ducobu et Léonie. (les "c'est clair" sont vite agaçants).

 

L-eleve-Ducobu--2-.jpg

Donc, n'hésitez plus si vous souhaitez passer un bon moment en famille ou entre amis car, comme "La Tour Montparnasse Infernale", il sera sûrement critiqué de toutes part, mais on rigolera toujours en le visionnant. Je lui donne donc un 7/10. :)

 

filmducobu.jpg

Lire la suite

Mes lectures.

30 Juillet 2010 , Rédigé par Floria Publié dans #Critique de BD et mangas

Ce que j'aime faire durant les grandes vacances à l'ombre d'un parasol c'est, bien entendu, la lecture. :)


Je vais donc vous présenter mes dernières lecture en Bd ou en manga du moment.


- BD :


Tamara, tome 8, "Oh, le salaud !"


Histoire : Tamara vit désormait le grand amour avec Diego, le beau gosse de sa classe mais des jalousies vont faire leur apparitions, ce qui risque de mettre leur belle histoire d'amour en danger.


Avis : La célèbre ado mal dans sa peau des éditions Dupuis revient plus en forme que jamais, la jeune demoiselle est amoureuse mais n'a toujours pas confiance en elle, ce qui ne facilitera pas son quotidien. Ses "amies" sont là pour lui mettre des bâtons dans les roues car une grosse n' a pas le droit de sortir avec un beau gars et Wagner, qui c'est rendu compte qu'il était amoureux de Tamara, est prés à tout pour la reconquérir avec des méthodes plus ou moins efficaces. Un album drôle et cruel à la fois.

 


Maliki, tome 4, Rose Blanche

 

Histoire : Maliki revient accompagnée se ses célèbres chats, dans ce nouvel album, on découvrira qui était Electro et on en saura encore plus sur l'enfance traumatisante de l'héroïne.

 

Avis  : Ce que j'aime dans Maliki depuis le début, ce sont bien évidement les chats et toujours les chat.s On rit en voyant Fleya jouer les supers chats et on est ému lorsque ce même animal se rend chez le vétérinaire, quand à Maliki, elle devient une vraie mère poule avec la petite Fang ! (on dirait ma mère ! ^^) 


 

- Mangas :

 

Le Roi Léo, tome 1

 

Histoire : Pandja, un grand lion blanc sème la panique parmi les hommes en faisant régner la justice au sein de la jungle. Un jours, les hommes piègent l'animal en capturant sa femelle et Pandja meurt sans avoir pu sauver  la lionne qui est emmenée en bateau pour un zoo de Londre. C'est ici même ou naîtra Léo, le fils de Pandja, le jeune héritier sera élever par les hommes et aura bien du mal à se faire à l'idée qu'il doit retourner vivre dans la jungle afin de prendre la succession de son paternel.


Avis : Ce manga ne date pas d'hier car il a été publié dans les années 50, une période bien dure pour le Japon qui venait tout juste de subir les assaut de la seconde guerre mondiale. C'est mignon mais, ce qui fait la différence avec Walt Disney, c'est également la cruauté de l'histoire ou la loi du plus fort règne. Le roi Léo, au final, est un manga très sympathique à lire et bien écrit, j'ai hâte de lire la suite !


 

Ai Shité Knight (Lucile, amour et rock'NRoll)

 

Histoire : Lucile, une jeune fille pas trés douée en cuisine, aide souvent son père en travaillant dans son restaurant traditionnel et ne sort pas beaucoup du coup. Un jour, elle fait connaissance d'un petit garçon aux cheveux crantés, Lucile apprendra assez vite que son frère fait partit d'un groupe de Rock qui commence doucement à monter.  Amoureuse, elle hésitera entre lui et son meilleur ami, Mathias ... de plus, son père sera là pour compliquer les choses car il a horreurs des cheveux colorés. ^^

 

Avis : Célèbre manga, l'anime est apparut dans le Club Dorothée et a rencontré un joli succès. En ce moment, je suis friande des vieux mangas mais certains seront rebutés par les dessins qui dates de plus de 20 ans. Ce manga nous transporte au début des années 80 avec son lots de gags (les expressions de Lucile sont à mourir de rire), de romance et surtout de musiques, elles sont d'ailleurs plus "hot" que dans l'animes. Finalement, j'ai également beaucoup aimé. :)


 

Voilà, j'en ai acheté pleins d'autres mais je n'ai pas vraiment le temps de tout mettre ici.

 

 

A bientôt !

 

 

Lire la suite

Marzi.

11 Janvier 2010 , Rédigé par Floria Publié dans #Critique de BD et mangas

je n'ai pas trop le temps de faire des dessins, je vais alors vous présenter une de mes BD coup de cœur de ces derniers mois :

 

- Marzi, l'intégrale 2 :

 

Marzi-intégral-Tome-2

 

- Histoire : La petite Marzi grandit en Pologne et découvre les changements que subit son pays en 1989, une date qui symbolise la chute du communisme !

Malgré les difficultés de sa vie et l'innocence de l'enfance chamboulée par la politique et les grèves, la petite Marzi continue son petit bonhomme de chemin ... Les jeux avec ses amies toujours plus riches qu'elle, son petit chien qui est devenu son seul confident, les balades à vélo dans la campagne ou encore les disputent avec sa mère ... 


- Mon avis : L'histoire de Marzi est authentique, ce qui rend le récit encore plus intéressant. Marzena Sowa raconte, sans tabous, les souvenirs les plus marquants de son enfance avec la naïveté d'un jeune enfant. Les files d'attente sont longues, Marzi na pas beaucoup de joués et sa vie ressemble à celle d'une enfant des années 50, elle se contente de se qu'elle a et grandit tout en voyant son pays changer.


C'est un beau récit sur un pays que l'on connais finalement peu, j'ai beaucoup aimé cette histoire qui se déroule dans les années 80 ... je me suis, malgré tout, retrouvé dans Marzi car je suis aussi une de ces enfants née à l'époque de Tchernobyl et je prends peur dés que je vois des vieux films de 1986, ou mon père me filme, vers l'âge de 2 ans, en train de jouer dans le jardin de mon grand père pendant que le nuage empoisonné vole au dessus de nous ... 


Les rapports houleux que Marzi entretient avec sa mère me rappel également les miens avec la mienne (de mère) qui ont été tout aussi électriques ... mais il y a aussi les jeux des sonnettes, ses envies, ses dessins animés préférés, ses peurs le soir ... tout le monde peut finalement se retrouver dans cette série sur l'enfance.


Finalement Marzi reste une bonne BD, on y voit également une Pologne très religieuse, même encore aujourd'hui, l'église possède un grand monopole sur tout, l'avortement y est d'ailleurs interdit et beaucoup de femmes se sentent obligées de fuir le pays ! De nos jours, même si le communisme n'est plus présent là bas que part les souvenirs, ce pays à bien du mal à sortir la tête de l'eau et le chômage diminue guère ainsi que les départs des jeunes vers d'autres pays ...


Pour terminer, les auteurs de la série ont décidés de continuer les aventures de la jeune Marzi dans son pays après la chute du communisme jusqu'à son arrivée en France.


Elle a donc un bel avenir devant elle.


marzi

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>