Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

Articles récents

Inktober, partie 1.

4 Octobre 2019 , Rédigé par Floria

Je reviens toujours au dessin, car après avoir délaissé mes crayons durant l'été je m'y suis remise depuis peu. J'ai du réaliser une dizaine de dessins rien qu'au mois de septembre. 

Voici quelques uns de mes préférés :

La célèbre Yoko !
Caricature du JDG que je ne présente plus, ce dessin a eu son petit succès sur Instagram
Une présentatrice inconnue
L'amour de ma vie ! Be si.
Un dessin sur le thème de l'automne
Laurel et son désormais célèbre écureuil
Les petits écureuils en automne

Et je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin grâce au défis annuel "Inktober".

Si vous ne savez pas ce que c'est vous n'avez qu'à chercher sur Internet, mais en bref il s'agit de faire un dessin par jour durant tout le mois d'octobre sur un mot imposé dans une liste de 31 mots. Bref, il faut faire travailler son imagination, surtout si le mot en question est "cailloux", par exemple. 

Voici la liste officielle de 2019, mais il en existe d'autres.

Je ferai un article chaque vendredi afin de vous montrer les dessins de la semaine, j'avais réussi à tous les dessiner l'année dernière et je compte bien faire de même cette année. 

J'ai choisi de faire des petites scènes dessinées avec notre famille en fonction des mots. Voici donc ceux de cette semaine :

Anneau
Stupide
Appât
Geler

Voilà pour cette première partie ! La suite la semaine prochaine, si j'arrive à tenir le rythme. 

Lire la suite

Le grand méchant renard, le film.

3 Octobre 2019 , Rédigé par Floria

Cette BD est la preuve que l'originalité ne fait pas forcément une bonne histoire !

En effet, tu peux prendre des personnages vus et revus, comme un renard, un grand méchant loup et des poules, par exemple. Et si tu ajoutes à ça "de grandes aventures, pleines de joies. Un immense cœur pur, et tendre à la fois. Un brun de tendresse, c'est pas bien complexe, beaucoup de rire et c'est partiiiii ! ". En mélangeant bien le tout ça donne une BD multi primée lors de sa sortie ! (merci à Alix de kiffer les poneys et les dragons, je deviens une "bronie" à cause de toi !). 

Bref,  je suis réellement tombée sous le charme de cette BD drôle et poétique tout comme des millions de lecteurs, mais en est-il de même pour son adaptation au cinéma ? 

Les gosses juste avant d'aller se coucher

Lorsque j'ai commencé à lire la BD je me suis cru devant un dessin animé, l'histoire m'a fait un peu penser, en plus du Tex Avery, à "Tom et Jerry".

Car malgré sa réputation de cartoon violent, il y avait, dans cet anime, un côté tendre et touchant qui se distinguait des "Looney Toons", ce qui lui avait valu d’obtenir par mal de récompenses en plus de réussir à dépasser Buy Bunny en personne. 

En effet, certains épisodes ont souvent réussi à me faire chialer ! Oui, j'ai pleurée devant "Tom et Jerry" et ma réputation de femme forte est maintenant réduite à néant !

Mais il faut bien avouer que Tom n'est pas du tout méchant et le voir s'inquiéter pour Jerry, ou même d'autres proies, était touchant. Sans parler des épisodes spécial Noël ! Bouuuuuu.... Snif... 

Plus mignon tu meurs !

Et j'ai donc ressenti la même chose durant la lecture du Grand Méchant renard, surtout vers la fin. Cependant, cette BD n'était pas à l'origine destinée aux enfants car elle montre essentiellement les travers de notre société sous les trais d'animaux, sans parler de la caricature de la parentalité représentée sous toutes ses formes. Mais les enfants peuvent très bien se marrer en la lisant même si ils ne comprennent pas tout.

En gros, Benjamin Renner a également compris que la lecture à double sens pouvait attirer pas mal de monde, les dessins animés de Pixar en sont la preuve ! Cependant, il reste tout de même regrettable que la plupart des français ne le comprennent toujours pas... 

En effet, je ne peux malheureusement pas en dire autant de son adaptation animé (adaptation à laquelle l'auteur lui-même a participé). Déjà, le premier point qui fâche (selon mon avis perso, je tiens à le préciser) est qu'elle est beaucoup trop courte !

Dans la BD on accorde beaucoup plus de temps à l'approfondissement des relations entre les différents protagonistes, surtout celles entre les poussins et le renard qui met le temps qu'il faut à se mettre en place. 

Dans le dessin animé l'attachement se fait presque immédiatement afin de gagner du temps. J'aurais largement préféré que les réalisateurs n'adaptent pas les deux autres histoires de Benjamin Renner, quitte à ajouter des péripéties à l'histoire originale, afin d'allonger le film et ainsi permettre à son instinct paternel de se mettre en place (si, ça existe l'instinct paternel ! Na ! ) .  

Tient, j'en veux plus! Ils sont insupportables !

L'autre qui point qui fâche est la suppression de certains gags à double sens ainsi que de beaucoup de scènes amusantes.

Par exemple, à un moment donné dans la BD, nous pouvons voir le renard prit en flagrant délit en train de fouiller sous la poule et tenter de se justifier avec un "ce n'est pas ce que tu crois". Ou encore le coup de la poule qui viendrait de Tchernobil.

Dans le dessin animé on a les poussins qui traites le loup de "gros caca", ce qui l'agace. Et c'est censé être drôle !  Enfin, ça l'est si tu a moins de 4 ans quoi. 

Et c'est justement ça qui m'a énervé le plus lorsque j'ai visionné le film car je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer l'auteur en train de se dire : "on va supprimer les gags à la fois drôles et cruels car c'est un dessin animé, donc c'est pour les gosses. Faudrait pas les traumatiser non plus, hein. Mes lecteurs ne s'en rendront pas compte, ils sont cons de toute façon." 

Bon, bon, bon... J'ai assez râlé et je vais terminer sur une note positive afin de tout de même donner un coup de pouce aux dessins animés français qui sont actuellement en pleine extension sur le marché.

Il suffit d'ailleurs de voir qu'une grande partie de ceux que l'on voit à la TV sont réalisés par des studios français, même si un dessin animé reste extrêmement cher à adapter ce qui amène pas mal de pays à se partager la production de leurs œuvres, France compris. 

Déjà le message de la BD est conservé sur le "vivre ensemble et accepter la différence" ainsi que le côté tendre.

Il y a aussi le fait qu'un personnage qui se croit méchant finisse par d'attacher à ceux qu'ils considère comme ses ennemis (ici ceux sont ses proies, mais c'est pareil) qui a su me toucher. Et peu importe l'œuvre, ça marche à chaque fois personnellement sur moi lorsque je vois un méchant devenir gentils après s'être attaché à un personnage, ou même après être tombé amoureux. Oui, c'est extrêmement cul-cul mais ça fonctionne ! Ma réputation est vraiment foutue là... 

Haaaaaa.... ❤️

Et effectivement, le dessin animé le montre bien, et on ne peut pas non plus s'empêcher de crier "salaud !" lorsque ce loup blasé montre sa vrai nature de prédateur qui se fiche pas mal de la vie d'autrui, et on attend donc avec impatience qu'il se prenne une belle  raclée ! (même si le véritable méchant psychopathe de l'histoire reste la poule et sa bande de Supers Sayens) . 

Attention renard ! Il y a un dangeureux prédateur juste à côté de toi !

Bref, si vous avez des enfants de moins de 6 ans vous pouvez visionner le film en famille sans avoir peur que la morale vous saute à la gueule avec un "c'est pas gentil d'être méchant". Ce n'est pas niai quoi, et puis vous passerez tout de même un bon moment en compagnie de cette bande de malade, même si la BD reste mieux à mes yeux. 

On est p'tits et cinglés !

 

Lire la suite

Qui à peur du grand méchant renard ? Pas les petits poussins en tout cas !

30 Septembre 2019 , Rédigé par Floria

J'ai enfin pu lire cette BD emprunté à la bibliothèque. 

Aillant obtenue plusieurs prix lors de sa sortie, cette histoire raconte la vie d'un renard drôle et maladroit qui tente de bouffer les poules du poulailler d'en face de sa forêt. En vain, car le pauvre goupil fait plus pitié que peur, il en est donc réduit à devenir végétarien en se nourrissant de navets. Mais un jours le loup a une idée machiavélique : voler des œufs de la ferme et attendre patiemment l'arrivée de petits poussins bien dodus et appétissants. Bien entendu c'est au renard que revient la tâche de couver les œufs, et rien va se passer comme prévu.

Inutile de vous dire que l'on devine facilement ce qui va se passer par la suite, cependant, cette BD est originale et surtout très hilarante ! Le dessin est cartoonesque et beaucoup de gags font penser à du Tex Avery. Je me suis cru, à un moment, dans un épisode des Tiny Toons !

On est p'tits, et gentils... Bordel ça me manque !

L'histoire est également attendrissante vu que l'on suit ce pauvre renard tenter d'élever des petits poussins hyperactifs, et j'ai beaucoup aimé la caricature de la parentalité. Parfois, et même souvent, les enfants ont ce don de nous rendre fous, mais on hésiterai pas à donner notre vie pour eux ! On a même peur pour les poussins à un moment donné de l'histoire car le loup, contrairement au renard, est un véritable méchant ! 

Pour finir, j'ai également aimé les caricatures de notre société à travers les animaux, surtout en ce qui concerne les mères poules ! Bref, un album à dévorer sans hésiter, si j'ose m'exprimer ainsi ! 
 

Pour plus de détails, n'hésitez pas à aller dans mes stories sur mon Instagram

Lire la suite