Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

Articles récents

Les recettes dégueulasses de tata Floria : le sandwich au pain complet !

29 Mai 2020 , Rédigé par Floria

Comme mes petits plats préparés à la poile ont souvent tendance à terminer grillés, j'aime parfois me faire des petits sandwichs facile à préparer. 

Voici la recette :

 

- Deux tranches de pains complet

- Des tomates

- Un œuf

- 2 tranches de jambons

- De la roquette

 

Et voilà, c'est prêt ! 

A bientôt pour de nouvelles recettes ! 

Lire la suite

Aldebert, l'ami des enfants.

26 Mai 2020 , Rédigé par Floria

Le confinement, soyons honnête, pratiquement personne ne s'y attendait. Pas en France en tout cas (Ha!Ha!).

Perso, j'avais commencé me rendre compte la gravité de la situation lorsque j'avais vu des images de la Chine confinée sur Twitter alors qu'on continuait à nous assurer que madame Corona n'était pas dangereuse, voir même qu'il était impossible qu'elle pose ses valises en France. 

Mais bon, c'est pas la première fois qu'on nous fait le coup de l'inviolabilité de la frontière Française, et sans traitement efficace contre cette connasse, le confinement reste malheureusement la seule solution qui permet d'éviter la surcharge des hôpitaux déjà bien dans la m... depuis quelques années. 

Beaucoup de personnes ont du renoncer à des projets personnels comme, par exemple, l'achat d'une maison, un mariage, la création d'une société, des vacances bien méritées ect ...

Et puis il y a eu l'obligation de la prise en charge des enfants suite à la fermeture des crèches et des écoles. Rappel des faits : nous n'avions que deux misérables jours pour nous organiser après l'annonce de Macron ! Et s'est sans surprises que nous avons appris que le confinement avait été particulièrement difficile, essentiellement pour les femmes

Vous savez, la charge mentale, toussa ? L'arrivée de Corona n'a pas aidée, au contraire, vu que beaucoup d'inégalités se sont renforcées durant le confinement. Énormément de femmes se sont retrouvées à devoir gérer leurs enfants et leur travail en même temps.

Sans parler des femmes seules qui se retrouvaient dans de tout petits appartements à devoir gérer leurs 6 enfants, et je ne parle pas des violences conjugales qui étaient en forte augmentation elles aussi.

En ce qui me concerne, et même si nous arrivons à nous répartir les tâches avec mon conjoint, je me suis retrouvée comme beaucoup d'entre vous au chômage technique suite à un cas suspect dans l'entreprise ou je suis prestataire de service, cette dernière ayant préférée fermer pour une durée indéterminée.

Le télétravail étant impossible à cause de notre connexion internet pourrie, mon conjoint continuait donc à aller travailler pendant que je m'occupais de notre petit à la maison, je suis donc devenue une "Desperate Housewives" du jour au lendemain. 

Et même si le confinement c'est globalement très bien passé (nous étions bien dans notre cocon), je ne vous apprend donc rien lorsque je vous dis qu'une journée entière à rester enfermé à la maison, c'est long, particulièrement pour les enfants qui ont l'habitude de courir dehors ou bien de pratiquer des activités sportives comme le conseille bien souvent Super Nanny. 

Et ces derniers peuvent très vite devenir turbulents faute de pouvoir se défouler à leur guise, voir en se mettant parfois en danger en escaladant tout les meubles disponibles à leurs portées (coucou Alix).

L'hôpital étant le lieu que les parents voulaient éviter à tout prix durant le confinement, et même après, il fallait bien trouver de quoi occuper nos petits anges sans sortir.

Ho nous avions bien l'autorisation de sortir une heure par jour à moins d'un kilomètre de chez nous, mais lorsqu'on habite en ville ce n'est pas le meilleur lieu de promenade au monde que de se retrouver à marcher sur un trottoir FORCEMENT trop petits pour nous trois + une poussette, sans parler des connards qui se garaient dessus, ce qui nous obligeaient à marcher sur la route. 

Mais ce n'est pas le sujet, car en plus d'avoir sortis des placards des jouets pas trop recommandés pour mon petit ange des neiges qui font de la lumière et des sons, j'ai également retrouvé son album d'Aldebert acheté lorsqu'il était bébé.

Aldebert enchaîne les albums "enfantillages" pour enfants depuis maintenant 10 ans. Je l'ai découvert lors d'une émission TV dont j'ai oubliée le nom et j'étais bien contente de voir qu'il existait encore des chanteurs pour enfants à l'époque.

En effet, depuis la disparition de Dorothée j'avais l'impression que nos chères petites têtes blondes n'avaient plus d'idoles pour elles à part les stars de la TV réalité (beurk !).

Ses chansons sont pleines d'humours et de poésies, j'avoue que j'aime beaucoup les écouter avec mon fils, et notamment celle-ci qui m'avait fait bien marrer ! 

En définitive, grâce à Aldebert nous avons pu danser et nous amuser avec mon fils qui a grandement besoin de contacts et de jeux collectifs ! 

Je vais terminer cet article en vous partageant le dernier clip sorti à ce jour qui évoque "une" virus bien à la mode ces derniers temps. Plein d'humour et entraînant (sort de ma tête !!!), il apprend aux  enfants à effectuer les gestes barrières tout en s'amusant. 

 

Lire la suite

L'univers de Sonic et moi.

24 Mai 2020 , Rédigé par Floria

Lorsque mon défunt cousin m'avait fait part de son étonnement quant à mon obsession pour Sonic et son univers il y a des années, j'avais été incapable de répondre. 

Et encore maintenant, suite au visionnage d'un film qui a fait polémique, j'ai du mal à comprendre le renouvellement soudain de mon intérêt pour la bestiole bleu alors que ce dernier était au point mort depuis des années.

Je pensais que l'univers de Sonic ne m'appartenait plus et qu'il était maintenant réservé aux enfants, aux pervers attirés sexuellement par les animaux anthropomorphes ainsi qu'aux fans de Shadow. Mais je dois admettre que ces personnages fictifs font maintenant parti de ma vie et que j'y retourne à chaque fois ! 

"Comment ça à commencer ?" Me demanderez-vous ? Et bien c'était il y a très très longtemps ... je devais avoir 5 ou 6 ans au début des années 30 90 lorsque mes cousins m'avaient présenté un jeu "trop bien"  avec un hérisson bleu qui court à la vitesse de la lumière comme personnage principal. 

Lors de notre première rencontre, je n'étais pas très convaincue car Sonic ne ressemblait pas aux hérissons qui figuraient dans mes livres animaliers. Bref, je le trouvais ridicule ! Cependant, à contrario, j'aimais beaucoup le jeu.

Et puis, avec l'aide de mon frère, j'ai réussi à terminer "Sonic" sur Master System, et sans que je ne sache pourquoi, ça a été le coup de foudre après visionnage de ce générique de fin :

Je vous entend rire, les gosses ! Mais à mon époque, ce genre de chose pétait sa grand mère !

Ce hérisson que je trouvais ridicule est devenu extrêmement mignon et classe à mes yeux ! Si bien que j'avais fais une comédie du diable pour convaincre ma mère de m'acheter une des nombreuses peluches mises en vente en grande surface après la sortie de "Sonic 2".

Cette peluche était devenu mon nouveau doudou, celui d'avant (un lapin) ayant été bouffé par notre chien de l'époque.

Et puis les dessins animés sont arrivés, et tu les connais forcément, notamment pour leur qualités plutôt  ... discutable.

Les dessins sont "magnifaques" !

J'ai découverts comme beaucoup d'autres le premier qui s'intitulait sobrement "Les Aventures de Sonic le hérisson" et ma première réaction, après la joie d'apercevoir mon personnage fétiche à la TV, était : "Bordel, comment c'est trop moche !".

Je ne reconnaissais tout simplement pas les personnages du jeu : Tails, kawaii tout plein dans le jeu, était tout simplement affreux dans sa version animé, et Robotnik n'avait plus rien à voir avec sa version originale lui aussi !

Je ne serai moins sévère, contrairement à JDG, ou encore Tchoucky et AL, sur la critique du scénario, car il faut se remettre dans le contexte de l'époque ou les dessins animés de type cartoons déjantés étaient très à la mode.

On avait pratiquement que ça à la TV : Super Souris, Les Animaniacs, Le monde fous de Tex Avery ... sans oublier le regretté "Ca Cartoon !" qui diffusait, entre autres, Buy Bunny, Tom et Jerry et j'en passe ! 

Je pense donc que les réalisateurs voulaient juste surfer sur ce qui était à la mode, alors que du côté du Japon, on avait un style d'animation qui ressemblait plus à du DBZ

Donc malgré le côté répétitifs de certains gags, ou encore le côté gênant d'autres (les gags sur les fesses de Robotnik me mettaient particulièrement mal à l'aise), je remarquais tout de même que les réalisateurs faisaient un minimum d'efforts pour tenter de coller au jeu. Notamment en ce qui concerne les 4 épisodes sur la recherche des Emeraudes du Chaos.

Puis après nous avons eux une série beaucoup mieux dessiné : "Les Aventures de Sonic et Sally", ou SATAM aux Etats Unis (dans la cours de récré on la nommait la série bien dessinée).

Sally était à poual, ce qui donna beaucoup d'idées au fans sur Devianart.

Et là, ce fut le choc ! Car passer d'une série colorée remplis de gags débiles à une version animé animalière du roman "1984" était plutôt perturbant pour une enfant de mon âge.

A l'époque, je pensais que c'était la suite de la première série et que Robotnik avait enfin réussis à conquérir le monde (ce qu'il essaie de faire dans 95 % des épisodes au passage), surtout que le générique était exactement le même que la première série (on ne s'est pas fait chier en France).

Et puis Robotnik, qui était complètement ridicule dans la première série, foutait bien les j'tons dans SATAM ! 

Je vais bouffer ton âme !

Bref, les deux séries n'avaient rien à voir l'une avec l'autre et je commençais sérieusement à me demander si ces dernières reprenaient bien l'univers des jeux.

Hé oui, à l'époque Internet n'existait pas et les magasines sur les dessins animés ou les jeux vidéos coûtaient très cher ! On ne savait donc pas forcément quels hurluberlus avaient pu nous pondre ce genre de dessins animés à la con ! 

Car l'univers du jeu est coloré et nous pouvons y apercevoir des palmiers tout partout ainsi que des fleurs, ce qui était très différent de l'image que ce DA voulait nous donner. 

Et c'est bien plus tard que j'ai appris que ces deux séries avaient étés créés par le studio DIC en même temps ! Et que le scénario cartoon ne plaisait pas trop à nos amis japonais, au passage.

Enfin bref, je pourrais parler des heures de ce qui a opposés les studios américains et japonais, différence culturel oblige, et je vous conseil de visionner cette petite vidéo très détaillée des Chroniques du Mea ou ce dernier parle de l'évolution de Sonic à travers les âges.

Au final, j'éprouve tout de même de la nostalgie concernant ces deux premières séries car la première me faisait bien marrer malgré ses défauts (j'avoue que mon côté fan de Sonic me faisait regarder chaque épisode) et la seconde m'avait fortement intriguée par son scénario sombre. 

Je passe vite fait le résumé des autres séries :

- "Sonic Le Rebelle", cette série sortie à la fin des années 90 n'avait plus rien à voir avec l'univers des jeux ! Je l'avais totalement zappée exprès tellement ça m'avait agacé qu'ils fassent n'importe quoi avec mon personnage préféré. 

 - "Sonic X" réalisé par des studios japonais cette fois, et donc beaucoup plus fidèle aux jeux, sortie au début des années 2000. Je l'ai découverte ado et j'avais tellement d’espoirs dans cette nouvelle série que j'ai été au final déçue car je trouvais les personnages nais ! J'avais également l'impression de visionner un anime copié/collé sur Pokemon (que je regardait aussi à l'époque), et puis surtout, le personnage de Chris m'insupportait au plus haut point ! Quand à la morale de la fin, je la voyais comme ça : tout le monde aime Sonic, même Eggman. A la fois drôle et émouvante malgré ses défauts, elle reste la série sur Sonic préférée des fans à ce jour.

Prend toi ça dans la gueule Chris !

- "Sonic Boom", la plus récente, est une série comique tout comme la première. Cependant, les gags sont beaucoup plus modernes et travaillés. En gros, ça se moque pas mal de notre société actuel et Eggman est particulièrement brillant dans cette dernière ! Ce personnage, que je détestais petite (merci "Sonic et Sally"), est devenu un de mes préférés de la saga en particulier grâce à cette série ! Personnellement, et malgré les craintes que j'ai pu avoir à cause du design plus que discutable des personnages, je l'aime bien car elle me fait marrer ! 

Bref, ça en fait des séries pour un seul personnage ! Et je ne parlerais pas des comics, qui sont extrêmement nombreux eux aussi ! Quand aux jeux vidéos, passée la période d'or avec Sonic 1 et 2, viendra pour Sega le début du déclin.

Mais à l'époque je me fichais bien de la gue-guerre des consoles de jeux, même si je me moquais quand même de Mario.

J'ai également appris que c'est entre autres à cause de la mésentente entre la "Sonic Team" et "Sega of America" que le déclin de Sonic à commencé en plus de son passage raté à la 3D (la flemme de tout expliquer, je vous renvoie donc à une vidéo de JDG sur le sujet).

J'avais adoré Sonic 3 et Knucles et Sonic CD. Il y a ensuite eu une période ou j'avais laissé tomber la licence, mais lorsque j'ai pu jouer à "Sonic Adventure", j'étais contente de pouvoir voir enfin Sonic parler ! J'avais adoré ce jeu, et le pouvoir de séduction de ce hérisson recommençait enfin à faire effet.

Et puis "Sonic Adventure 2" est arrivé, le personnage de Shadow avec ...

Je suis sombre et mystérieux, les fans me kiffent donc obligatoirement !

Arg ! Pour être claire avec tout mes lecteurs, je n'ai rien contre le personnage de Shadow en réalité, mais un peu plus à ses fans kikool !

A l'époque, j'avais déjà pu voir ce type de personnage à la con 125413 fois dans des animés de  type Shonen, entre autres ! Et j'avais trouvé ce hérisson peu original au final, car Shadow c'est évidement le rival de Sonic (sans blagues ?!) au passé sombre.

Son rôle ? Tout simplement croiser les bras une grande partie du temps et balancer des punchlines à Sonic afin de montrer à quel point il est classe contrairement à ce dernier.

Voilà comment on fait un personnage qui plait de nos jours (je prend des notes !).

Bref, ces derniers vont même jusqu'à imposer Shadow partout ! Par exemple sur la jaquette du premier jeu Sonic :

Ou encore pour Sonic le film (ma critique est ici au passage) :

Et avec toujours les mêmes arguments : "j'espaire quil y ora Shado car il es class ! sombre ai mistérieu ! c mon personage praifairé !" ou encore "il fo fair une séri sur sado car il est top bien !"

Petits cons, je vous remercie de m'avoir fait haïr ce personnage ! Car m'enfin, c'est comme les fans de "My Little Pony" ou de "Twilight" qui recherchent à vous faire apprécier coûte que coûte un personnage ou une série en inondant le net, ça fini toujours par provoquer l'effet contraire. Alors arrêtez ça !

Avec l’omniprésence de ce hérisson noir, qui était censé être mort dans Sonic Adventure 2, ainsi que l'arrivée de jeux extrêmement médiocres au début des années 2000 avaient eux raisons de ma passion.

Mon enfance se terminait en même temps que mon adoration pour Sonic et de son univers, je laissais donc le soin aux générations suivante d'apprécier et de suivre ses aventures. 

Enfin, c'est ce que je croyais, alors pourquoi ?

En réalité, je pense que Sonic fait également parti intégrante de mon enfance, et si je continue à suivre ses aventures, même de loin, que ce soit dans ses adaptations animés ou dans les jeux récents, c'est probablement parce que il me rappelle inconsciemment les jeux incessants auxquels je jouais avec mes cousins : des parties de caches-caches dans le jardin de ma tante jusque tard dans la nuit l'été, les histoires qui font peurs, les jeux sur l'ordinateur (oui, ça existait à l'époque des dinosaures !), les journées interminables à la regrettée piscine de Moulins ... 

Et puis je dois avouer avoir été agréablement surprise ces derniers temps non seulement par le film, qui n'est pas si mal que ça au final (merci Jim Carrey), mais aussi par le jeu Sonic Mania, qui est tout juste excellent !

Ils sont trop mignons !

Quand à la série d'animation inspirée de ce dernier, elle est très agréable à visionner, vous pouvez la montrer à de jeunes enfants sans aucunes craintes ! 

Bref, Sonic c'est un peu mon enfance perdue,et je ne pourrais jamais me passer de son souvenir.

Lire la suite