Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

Dieu le chat n'aime pas être représenté.

20 Janvier 2015 , Rédigé par Floria Publié dans #Ma vie en BD

Charl1.jpg

Charl2.jpg

Charl3.jpg

Charl4.jpg

A tous ceux qui meurent chaque jour pour leurs idées, juste parce que ça ne plaît pas à certains, parce que certaines personnes ne sont pas capables de débattre autrement que dans le sang ! 

Le mépris apporte le mépris, on n'empèchera jamais les gens de croire mais ceux-ci n'ont pas à imposer aux autres ce qu'ils considèrent comme un blasphème.

C'est ça, la liberté d'expression ! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

C'est exactement ça ! Tu as exprimé ton opinion superbement avec cette planche de BD, bravo, je suis frainde :)
Répondre
F


Merci ^^



B

Ce qui est terrible c'est que finalement ces terroristes ont réussi à attiser la haine : drapeau français brulé, photo du président ... tout ça pour des interprétations humaines .. seule la
culture peut nous permettre de nous en sortir mais la marche sera longue.


Sinon tu déconnes vraiment en représentant ton chat ;-)
Répondre
F


Après, si on regarde bien les images, ils ne sont pas si nombreux que ça à bruler le drapeau français même si je trouve ça bien triste car j'ai l'impression que leur gouvernement fait tout pour
que leurs cerveaux soient lavés dés le plus jeune âge afin de ne pas être "occidentalisé".


C'est en lisant les albums de Riad Sattouf ou encore de Guy Delisle que j'ai pu prendre un peu de recul, par exemple, dans une planche ou il donne des courts de dessins à Jérusalem, lors de sa
représentation d'une femme nue, il y avait eu plusieurs réactions : un thier des personnes qui sont partis en signe de protestation, et d'autres qui rigolaient. Et il a constaté que personne ne
quittait la salle lorsque celle ci étaient composée uniquement de femmes. Bref, je ne suis jamais allée dans ces pays et je ne peux pas trop juger mais je trouve juste triste qu'autant de
libertés soient baillonées à cause de textes ecrits, je pense et ça n'engage que moi, par les hommes.