Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

Peter et la foret magique.

18 Octobre 2020 , Rédigé par Floria

Il y a ces dessins animés qu'on visionne chaque année au moment des fêtes ou en DVD et que l'on connait par cœur, et puis il y a ceux qui sont pratiquement inconnus du grand public mais qui laissent un souvenir flou dans notre enfance. Si bien qu'une fois adulte on recherche activement ces derniers grâce à la magie du net car bien malheureusement introuvable en DVD ou blu Ray. Et c'est d'un de ces derniers dont je vais vous parler. 

Pratiquement inconnu du grand public, sauf dans son pays d'origine, "Peter et la foret magique" est un long métrage sorti en 1986 en Yougoslavie, et aux début des années 90 en VHS en France. Et c'est probablement en le louant à un vidéo-club que j'ai pu le découvrir petite.

Je me souviens avoir beaucoup aimé ce dessin animé enfant, mais j'en avais gardé que de très vagues souvenirs une fois adulte.

J'ai donc récemment pu remettre la main dessus et je dois admettre que c'était beaucoup mieux dans mes souvenirs. 

Résumé rapide de l'histoire : 

En gros ça raconte l'histoire de Peter Palette, un artiste nul en peinture, qui se rend un jours dans une foret magique lors d'une de ses balades quotidienne alors qu'il recherche l'inspiration au contact de la nature. 

Après avoir fait la sieste sous un orme enchanté, l'artiste s'aperçoit qu'il peut maintenant parler avec les animaux de la foret, et que son pinceau possède lui aussi des pouvoirs magiques.

Peter finira par se lier d'amitié avec plusieurs animaux, mais il ignore qu'une prophétie le désigne comme celui qui fera tomber le règne du terrible Roi Cactus, un dictateur bien décidé à faire transformer la foret en désert.

Spoiler : 

En premier lieu ce qui m'a surprise lorsque j'ai de nouveau pu voir ce dessin animé c'est l'animation au rabais ! En effet, cela se voit que le budget était minime vu le nombre d'images recyclées tout le long du film.

Mais j'ai également remarquée des clichés racistes et sexistes alors que je n'y avais prêtée aucunes attentions petite. Cependant, j'ai tout de même passée un bon moment lors de mon re-visionnage. 

Vous allez vite comprendre pourquoi avec ce petit résumé :

J'en reviens donc à notre "héros" qui fini par accepter de vivre quelques temps dans la foret suite à sa rencontre avec un castor, le dernier de son espèce car le méchant de l'histoire ne les aiment pas pour une raison à la con. 

Le Roi Cactus ne supporte même pas que l'on prononce le mot "castor", ce qui le fait entrer dans des colères noires. Amusant. 

Malgré les avertissements de son nouvel ami à fourrure sur la dangerosité de la foret Peter est ravis car ses pouvoir lui permettent également de réussir à peindre autre chose que des grosses taches dégelasses en plus de parler aux animaux. En effet, il les adorent, mais pas en guise de déjeuner, et c'est bien dommage. 

Par ailleurs, ces derniers ne sont pas en reste car ils finissent tous par harceler demander à Peter de se faire tirer le portrait. Et c'est dans une scène plutôt étrange que nous faisons connaissance d'une des protagonistes principales : Fifi Fox la renarde. 

LA fille du groupe.

En effet, cette dernière rapplique en se dandinant d'une manière plutôt sexy, et notez qu'elle aura cette démarche durant TOUT le film ! A croire qu'elle ne sait se déplacer que de cette façon, ce qui ne rend pas indifférents les autres animaux de la foret ainsi que les "furries" qui seront également tombés sur ce film. 

De plus, la demoiselle s'exprime en français dans la version originale, avec des "olala" et autres clichés verbaux du même genre ! "Emilie in Paris" n'a qu'à bien se tenir ! Enfin bref, elle se fait tirer le portrait et repars en se dandinant de plus belle ! Et un cliché sexiste de créé ! Un !

Pendant que Peter passe du temps avec tout ses harceleurs de la foret, nous faisons également connaissance du méchant de l'histoire : le terrible Spine, ou Roi Cactus ! 

The Vilain (ça se voit !)

Ce dernier passe sans arrêt ses nerfs sur son magicien de la cour Thislte (Zozotte en français, beurk), pas trop content d'apprendre de la bouche d'un oracle nommé Baron Burr que son règne prendra fin à cause de cet imbécile de Peter.

Le pauvre Thislte, après s'être pris plusieurs coups sur la tête, se voit confier d'une mission : inviter ce peintre de malheur à déjeuner ! Mouhahaha ! C'est diabolique ! 

Le magicien s'exécute, mais des hérissons mettent en garde Peter sur la dangerosité de Spine et lui propose de venir manger plutôt chez eux.

Peter, qui est un peu con, hésite mais fini par se ranger du côté des bestioles à petites épines. Car ces animaux piquent beaucoup moins qu'un gros cactus dégelasse. 

Peter, le peintre qui a toujours le sourire au lèvres.

Spine, qui est de nouveau en mode vénère après avoir appris que le peintre à osé refusé sa généreuse invitation à le bouffer demande à Thislte de le capturer. Le magicien repart donc de nouveau dans la foret et tombe sur un ours nommé Buddy. 

Après lui avoir enlevé une épine de sa patte, les deux personnages sympathisent et l'ours promet à Thislte de l'aider à attraper Peter. 

C'est alors que nous retrouvons nos deux protagonistes dans un bar à bières, et s'en suit une chanson qui reste malheureusement dans la tête plusieurs années jours après l'avoir écoutée.

Et nous pouvons voir Thislte entrer dans une sorte de transe après avoir enfilé une chope entière de bière ! Si ! Et les traducteurs n'ont même pas cherchés à transformer l'alcool en jus d'orange comme dans l'anime "Maison Ikkoku". Les nuls ! 

Les moins de 1 an ne peuvent pas connaitre le temps ou nous pouvions faire la fête au bar. Snif.

Bref, c'est à ce moment là que le spectateur comprend que ce n'est qu'une question de temps avant que le punching ball personnel de Spine ne se range du côté des gentils. Et ne vous méprenez pas car c'est LUI le véritable héros de ce dessin animé, et non Peter.

En effet, il aura un bien meilleur développement de personnage par la suite.  

Et en plus il est siiiiii mignon !

Buddy et Thislte repartent donc ensemble pour péter sa gueule à ce nul de Peter, mais vu la scène on dirait plutôt que Buddy va promener son animal de compagnie. A moins que ce ne soit qu'une manière de montrer qu'il prend ce petit magicien dépressif sous son aile. 

Buddy fonce alors sur Peter dés qu'il met la main dessus, cependant il le rate de peu. Et comme le Baloo de l'histoire à pour habitude de sympathiser avec tout ce qui bouge, il fini par également se lier d'amitié avec le peintre. Ce qui embête quelque peu Thislte qui part se planquer je ne sais ou durant plusieurs minutes de films.

On va dire qu'il était en train de se bourrer la gueule au bar, ça passera. 

No logic

Par la suite, nous apercevons de nouveau le Roi Cactus encore vénère (il l'est les 90 % du film) de ne pas voir son punching ball de magicien revenir avec le peintre, il décide donc de faire les choses lui-même. 

Dans un premier temps, nous le voyons se rendre au centre de la Terre insulter le Feu Follet de pyromane et de gaz chaud, ce qui est très efficace vu que ça a pour effet de provoquer un incendie dans la foret. Peter met fin au désastre grâce à ses pouvoirs et à une conversation avec l'esprit du feu. 

Il commence donc ENFIN à se poser des questions sur son adversaire tout en se demandant pourquoi il est si méchant.

Edgard le castor lui explique que c'est à cause de la prophétie selon laquelle un humain mettra fin à son règne, ce qui étonne Peter qui était là juste pour profiter de la nature et peindre. 

Il se rend compte qu'il sert pas à grand chose, c'est déjà bien, mais cela ne l'empêche pas d'agir de manière naïve durant tout l'anime.

Puis dans un deuxième temps, nous apercevons de nouveau Spine provoquer cette fois-ci l'esprit de l'eau dans le but de noyer les habitants de la foret. La chanson qui précède est assez chiante et longue, mais il faut bien faire un peu plus d'une heure de film avec du remplissage. 

Mon fils lui a aimé, mais il a 3 ans donc ça compte pas.

Peter sauve de nouveau la situation, cependant, il se rend malheureusement compte que ses pouvoirs commencent à diminuer.

Inquiet, il part demander conseille à l'orme magique, et la scène prouve que Peter est vraiment un peu con vu qu'il est censé savoir que les arbres ne parlent pas. Mais passons.

C'est alors qu'apparait de nouveau le Baron Burr, ce dernier annonce au peintre que ses pouvoirs lui ont étés confiés que pour peu de temps et qu'ils disparaitrons complètement au lever du soleil. Il lui conseille également d'aller voir Thistle.

Sonic et un de ses fans ont du mettre au monde ce machin, je ne vois pas d'autres explications.

Tout d'abord dubitatif à l'idée de demander conseil à un mec qui est le serviteur du méchant de service, Peter finira par changer d'avis suite à cette phrase : "ta magie n'est pas aussi puissante que l'amour qui permet de changer les cœurs !"

Et j'avoue que c'est une bonne morale, plutôt moderne pour l'époque. Et c'est justement ça qui est marrant avec ce dessin animé, car autant l'animation est daté et kitch, autant ses personnages et sa morale sont sympathiques. Enfin pour la plupart.

Bref, Peter s'exécute, il semble même savoir exactement ou le trouver : dans le bar à bière, évidement ! 

Thistle, accompagné de Buddy et Fifi, est justement en train de s'inquiéter de ce qui pourrait lui arriver si Spine venait à le retrouver. Peter rapplique et en profite pour lui demander pourquoi il est si méchant. 

C'est alors qu'une raison toute con vient au court de leur conversation : Le Roi Cactus est frustré car il n'arrive pas à fleurir. Solution : lui faire pousser des fleurs sur le corps. CQFD !

Thistle s'associe donc à ses anciens ennemis afin de les aider à préparer une potion magique qui fera pousser des fleurs à la place des épines à Spine.  

Malheureusement, la grosse boule d'épines fini par apprendre de la bouche d'un corbeau bavard que son esclave sexuel magicien l'a trahis. Il se met en colère pour la 1258 fois et demande à ses serviteurs de le capturer. 

Ces derniers ne tardent pas à retrouver Thistle qui était justement en train de cueillir des fleurs pour sa potion, et c'est probablement la scène de capture la plus mignonne qui m'ait été de voir dans un dessin animé ! 

Peter entends ses appels à l'aide mais il tombe dans un trou avant même avoir pu sauver son nouvel ami. 

Une fois ramené entre les griffe du diabolique Roi Cactus, Thistle tente de lui expliquer que les animaux ainsi que le peintre veulent seulement l'aider à retrouver la joie de vire, mais le dictateur ne veut rien entendre et condamne son ancien magicien à se faire torturer et tuer par géant robotique avec une guillotine en guise de tête. 

Dans un anime japonais Thistle se serait probablement retrouvé dans une salle de torture remplie de poulpes géants, mais les croates n'ont apparemment pas les mêmes délires en la matière.

Ha oui, le méchant Spine lui révèle également l'existence d'un broyeur-destructeur qui aura pour mission de détruire entièrement la foret dés le levé du soleil. Pourquoi pas tout de suite ? Ben probablement pour laisser le temps aux gentils de l'arrêter avant qu'elle n'accomplisse son œuvre destructrice. 

Pendant ce temps, les animaux apprennent de la bouche du Baron Burr que Peter et Thistle sont sous terre et en cellule, mais il ne leurs dit pas exactement ou, probablement pour les faire chier.

En réalité ce personnage est un véritable Troll ! Sans lui et sa grande gueule Spine n'aurait jamais cherché à foutre autant la merde car il n'aurait jamais appris l'existence de cette prophétie ainsi que l'arrivé du peintre. J'en déduis donc que le véritable méchant de l'histoire c'est lui.

Du coup, comme sans le peintre et le magicien la potion ne sert plus à rien, Edgard décide de libérer celui qui est en cellule tandis que Buddy tentera de retrouver celui qui est sous Terre. Mais ça risque d'être compliqué vu que ce dernier s'est écroulé après avoir bu un peu de potion. Thistle a probablement du ajouter quelques feuilles de cannabis par erreur dans la marmite. 

Ce n'est pas si mal d'évoquer des substances illicites dans un dessin animé pour enfant car nous retrouvons justement Peter ligoté au fin fond de la Terre entouré de champignons qui parlent. 

Un vieux champignon annonce alors au jeune homme qu'il finira par devenir un champignon lui aussi. Ne me demandez pas comment ! 

Il décide de partir tout en laissant à un champignon chanteur noir le soin de le surveiller, et c'est à ce moment que nous avons la partie la plus psychédélique du film ! Et la chanson qui va suivre est restée dans les mémoires de beaucoup de gens pour son côté kitch et raciste. 

En effet, nous avons le droit à un rap chanté par des champignons noirs. Je me demande vraiment ce que les producteurs avaient fumés ! Il est logique que ce genre de chose ne serait plus les bienvenues en 2020. 

Scène qui a du provoquer des cauchemars à beaucoup d'enfants.

Après ce moment sous acide, nous retrouvons Edgard Castor devant le donjon de Spine, il tombe comme par hasard sur une amie taupe qui sera bien utile dans la mission de libération du magicien grâce à sa capacité à creuser des galeries. Ca aide au scénario. 

Ce dernier arrive à sauver Thistle juste avant l'arrivée du robot géant à tête de guillotine, et les deux amis se sauvent au fin fond de la foret. 

Quant à Peter, il sera finalement sauvé par Buddy, qui lui-même sera aidé par un escargot très lent. Et je dois avouer que le gag sur ce dernier m'aura bien fait rire. 

Bon ce n'est pas tout mais il est temps d'arriver à la fin de ce film. Nous retrouvons donc la petite bande enfin au complet devant la marmite de potion magique. 

Non, pas celle-là !

Après quelques incantations magiques, Thistle incère une partie de la potion dans une gourde et propose à tout les animaux de se rendre au château ou réside Le Roi Cactus au plus vite avant le levé du soleil.

Peter en profite pour avouer à ses amis animaux que ses pouvoirs auront disparus dés le matin et qu'il devra ensuite retourner vivre dans son village. 

Après ces terriiiibles révélations, la bataille finale se joue devant la demeure du méchant. Mais comme le château est surveillé par des sentinelles, c'est l'occasion pour Fifi la renarde de montrer de nouveau ses charmes ravageurs. Ben oui, il fallait bien que la fille du groupe serve à quelque chose, voyons. 

Elle se dandine donc devant ces derniers afin de les chauffer. Et ça fonctionne plutôt bien car les gardes ont tellement la dalle qu'ils courts tout droit dans le piège que cette dernière leurs a tenus. 

S'en vient ensuite quelques scènes ou plusieurs des personnages tendent des pièges aux gardes qui tombent forcément dedans. 

Enfin débarrassé d'eux, seuls Peter, Edgar et Buddy se rendent dans la forteresse. Ben oui, il faut bien laisser le soin aux vrai mâles de finir le méchant de service. 

Hihihi, on sert à rien à par pour vendre des peluches !

Edgard et Buddy ont pour mission de se débarrasser des serviteurs qui résident dans le château pendant que Peter sera chargé de faire boire la potion à Spine. Il est bien décidé à voler la place du héros à Thistle ! Bou ! 

Ca tombe bien car le vilain pas beau dors à points fermés. Même le bouquant provoqué par la bagarre entre ses sbires et les animaux ne le réveille pas ! Encore une fois, ça aide au scénario.

Peter arrive faire avaler la potion à Spine. Après avoir hurlé à mort (probablement de douleur, hé oui, c'est pour les n'enfants), il se transforme finalement en gentils clown à fleurs. 

Le sombre donjon, autrefois recouvert de ronces, fini par se transformer en un château tout droit tiré d'un film de princesse Disney. Et les pièges finissent par se transformer en manèges. Bref, tout est bien qui fini bien. 

Plus niai que ça, tu meurs !

L'horrible clown rose annonce finalement la paix et les animaux de la foret, accompagnés de Peter et Thistle, font la fête afin de fêter leur victoire. 

Peter, qui ne sert plus à rien, quitte alors ses amis pour repartir vivre dans son village. Il annonce également qu'il enseignera aux enfants qu'il faut protéger la nature, et que les animaux sont nos amis. Et blablabla ...

Que vient faire se message écologique la dedans ?! Je me le demande ! Car l'histoire que l'on vient de suivre n'a rien à voire avec la sauvegarde de la foret. Enfin, si un peu vu que Spine passe son temps à vouloir la détruire, mais c'est en partie à cause de Peter, mais aussi et surtout à cause de cet enfoiré de Baron Burr. 

Pour ma part, j'ai cru comprendre que le message que voulais faire passer les auteurs aux enfants est qu'il faut apprendre à pardonner et à faire confiance. Et que l'entraine est indispensable si nous voulons régler les conflits. 

Enfin bref, c'est dans une scène musicale de fin ultra kitch et niaise remplie de séances d'animations recyclées (parce que ça coute moins cher) que nous quittons Peter et ses anciens amis. Je déconseille vivement aux personnes souffrants d'épilepsie de la visionner. 

FIN 

Ce que j'en pense ? 

Comme je l'ai dit plus haut, et malgré le côté kitch, il y a de bonnes choses à sauver dans "Peter et la foret magique". Déjà, les personnages sont funs, mignons et sympathiques, et la morale de fond est intéressante. 

Et puis surtout, ça fait du bien de voir des personnages masculins sensibles, doux et attentionnés ! Peter et Thistle sont donc de bons exemples, contrairement au seul personnage principale féminin (oui, Fifi je te vises !). Ce qui est encore assez rare, même de nos jours, vu que les clichés sexistes ont encore la vie dure, notamment dans les cours de récréation. Il suffit de lire la BD "Les Cahiers d'Esther" pour malheureusement s'en rendre compte. 

Cependant, l'animation et les musiques, bien dans encrées leur époques des années 80, ont extrêmement mal vieillies. Et certaines scènes seraient à la limite du regardable de nos jours au vu leur étrangeté. 

Au final, je pense que ce serait intéressant que ce dessin animé est le droit à un rebout plus moderne, surtout qu'il a bien marché dans son pays d'origine. 

Une suite ? 

Il existe belle et bien une suite, mais elle n'a jamais franchie les porte de la Croatie. 

Sortie en 1990, elle met en vedette le personnage de Thistle qui devient ENFIN le héros de cette nouvelle aventure. 

Intitulée "Le Chapeau du magicien", nous retrouvons ce dernier vivre sa nouvelle vie tout en étant libre et entouré de tout les animaux de la foret. Il tombera également amoureux d'une fée au design plutôt étrange. 

Cependant, tout ne sera pas rose car un nouveau méchant pas beau est bien décidé à ne pas laisser tranquille tout ce petit monde probablement trop kawai et niai à son gout. Et je le comprends ! Parce que le niveau de mignonnerie kitch atteint ses apogées dés les premières minutes de film ! 

Nous sommes petits, rigolos, mignons et pas chers !

Je m'ai donc visionné par curiosité dans sa langue d'origine car il est introuvable autrement, et voici brièvement ce que j'en ai compris :

Thistle vit justement sa vie tranquillement auprès des animaux de la foret depuis que son tortionnaire de maitre est devenu gentils. Et la première chose qui m'a interpellée c'est le fait que beaucoup de personnages du premier film n'apparaissent pas. 

Peter Palette sera absent, mais cela ne ma guère étonné vu que ce dernier était repartit dans son village, je l'ai été cependant beaucoup plus de ne pas voir réapparaitre le Roi Cactus ou encore Fifi la renarde. 

Je ne suis même pas en mesure de savoir si il sont évoqués ou non vu que je ne comprends rien au croate, mais passons. 

Car la deuxième chose qui m'a surprise, mais dans le bon sens du terme cette fois-ci, c'est la qualité de l'animation.

On est tout de même encore très loin de la qualité des Disney ou Don Bluth sortis à la même période, mais elle reste plus convenable que celle du premier film. 

Bref, le petit magicien est enfin heureux et tombe vraisemblablement amoureux d'une fée à moitié à poil, mais son bonheur sera de courte durée car un méchant Roi des Glaces à l'intention de congeler tout ce qu'il voit avec l'aide de ses sbires.

Cultiver du cannabis c'est mal, m'voyez.

Pour la faire courte, la fée en question se fait capturer par le méchant de service, les autres personnages devront alors partir à sa rescousse.

Entre temps, Thistle se verra confier une épée magique (c'est Link déguisé) et la petite bande fera appel à un dragon qui les aidera à éradiquer le monstre.

Nous faisons également connaissance de nouveau personnages : un lapin hyperactif dont je me serais bien passé, un pingouin esclave du méchant de glace, mais qui finira par se rebeller contre son maitre (les scénaristes ne se sont pas foulés) ainsi qu'un phoque femelle qui étrangement ne parle pas. 

Les gentils finissent par se débarrasser du méchant dans une scène plutôt bizarre ou nous voyons Thistle combattre ses sujets en mode "badass". On va dire qu'il en a marre d'être la gentille victime et qu'il a décidé de devenir lui aussi méchant, ça passera.

Dans les dernières minutes du film il y a une scène qui commence moi aussi à me saouler et qui est sans cesse reprise régulièrement dans pas mal de dessins animés !

Vers la fin on nous fait croire à la mort du magicien qui s'est fait toucher par le Roi des Glaces juste avant que ce dernier ne s'effondre, mais il fini par ressuscité grâce aux larmes de sa chère et tendre (Pokemon a du pomper pas mal sur ce film).

A la fin, la fée devient humaine, parce que pourquoi pas ? Et tout le monde fini heureux.

Je serais curieuse de voir la tronche de leurs futurs enfants

Bref, ce film est plutôt étrange car on peu considérer que Thistle agis un peu "out of character" dans les scènes de combats, sans parler d'autres tout aussi bizzares ou les animateurs usent et abusent d'effets visuels flashy. C'est à ce demander si certains enfants n'ont pas soufferts de crises d'épilepsies durant le visionnage. 

Et voilà, c'est tout concernant ce DA et je me demande si je ne vais pas de nouveau évoquer d'autres vieux dessins animés oubliés du grand public tels que certains Don Bulth.

Ou sinon, je pourrais écrire sur des animes qui m'ont plus tels que "Card Captor Sakura", ou bien de séries Netlfix comme, par exemple, "Emilie in Paris" ou encore "Cobra Kai".

A vous de voir. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article