Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

La norme et coup de gueule à la con.

21 Septembre 2017 , Rédigé par Floria

Il y a trèèèès longtemps, j'avais franchis le pas de la porte d'une cage à lion nommée "école".

Au sein de cette cage se trouvaient des petits monstres qui te pourrissais la vie si tu osais sortir de la norme imposée par la société.

Du coup, ma vie a été un enfer durant des années car je ne voulais pas y entrer.

Je n'avais pas envie, tout simplement, et surtout pas pour faire plaisir à des petit connards prétentieux.

Pourtant je sais que je cherchais le bâton pour me faire battre car, en effet, encore au collège, j'étais fan de Sonic, j'étais également rêveuse, j'adorai lire des BD, dessiner, et surtout, je ne voulais pas grandir et regarder leurs émissions à la con.

Cependant voilà, si tu as le malheur de ne pas suivre le troupeau, tu seras rejeté, encore pire, tabassé et humilié au sein de cette cage aux lions et, sur ce point, je peux remercier maintes fois mon adorable cousin, qui n'est malheureusement plus de ce monde, de m'avoir défendu une bonne dizaines de fois alors que je me suis retrouvée au sol, plaquée par des petits cons qui se croyaient malins de faire ça.

Depuis, de l'eau à coulée sous les ponts : je suis allée au lycée ou l'ambiance était beaucoup moins pesante que durant le collège, je suis partie de chez mes parents afin de faire ma vie et je suis devenue maman d'un petit garçon qui a aujourd'hui 8 mois.

Pourquoi j'écris un article sans BD me diras tu ? Tout simplement parce que je suis inquiète.

En effet, après avoir lu un coup de gueule envers l'école écrit par la blogueuse Gang of mother, je constate, avec horreur, que rien n'à changé depuis 30 ans ! Que c'est même pire !

Voilà, je suis inquiète pour l'avenir de mon gosse. Inquiète de me demander sans cesse si il survivra à ce monde pourri.

Mais une chose est sure, tant que je serai vivante, je ne laisserai personne lui faire du mal pour une raison aussi con que la différence, et si il ne fait pas du sacro saint foot (que je déteste), par exemple, je le soutiendrai et irai péter leurs gueules aux petits cons qui l’emmerde.

Quitte à avoir des ennuis par la suite, car je ne laisserai jamais la société faire chier mes amis ou ma famille. Jamais. Bref, j'e n'ai pas hâte qu'il aille à l'école finalement. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article