Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

Death None, ma critique.

15 Octobre 2015 , Rédigé par Floria

Notre histoire commence par la présentation de notre jeune héros, un lycéen beau, extrêmement intelligent et épris de justice ... tellement épris de justice qu'il déclare, dès les premières pages, détester ce monde pourris, bref, l'homme parfait quoi.

Light regardant un épisode des Bisounours, son dessin animé favoris.

Jusqu'au jour ou le jeune homme tombe sur le "Death Note", un livre permettant de tuer n'importe quelle personne du moment que l'on écrive le nom de la futur victime dedans, la tentation est trop forte ! Après avoir (un peu) hésité, Light décide de s'en servir dans le but de tuer tous les pires criminels encore en activités, méchants, vilains pas bô et j'en passe afin de faire un monde meilleur (c'est trop choupinou), parce que Light, c'est le héros.

Ligth décide de faire le bien, quel homme !

Cependant, la police ne tarde pas à comprendre qu'un gentils tueur en série est à l'origine de ces meutres presque tous perpétrés de la même manière (crise cardiaque) et c'est là que le méchant de l'histoire fait son apparition, le diabolique L ! 

Light n'aime pas que l'on soit plus intelligent que lui, car c'est le héros ! 

Car L est tellement méchant qu'il ose dire à la télé que ce que fait notre héros au grand coeur est mal ! S'en ait trop ! Et le gentils Ligth décide de tuer ce gêneur de tourner en rond grâce à une émission qui diffuse son identité, mais il tombe dans un piège diabolique, car L sait très bien se cacher ! 

Comment un méchant ose-t-il tenir ce genre de discours ?!?

Il fini par découvrir dans quelle région se cache Light grâce à un odieux stratagème digne des plus grand méchants toutes séries confondues, et nos deux compères font le serment de se courser afin de tenter de se tuer l'un l'autre, commence alors un duel de c'est qui qui sera le plus malin, intelligent, manipulateur, diabolique ... (rayer la mention inutile) afin de pouvoir piéger, une bonne fois pour toutes, son adversaire.  

Ne t'en fait pas mon choupinou, les gentils gagnent toujours à la fin.

Voilà en gros comment commence les premiers tomes de Death Note, si vous trouvez cet article ironique, c'est normal, parce que l'auteur fait tout pour rendre Light le plus inhumain possible au fil des tomes, et il a raison (celui-ci n'hésitera plus à tuer tout ceux qui se mettrons en travers de son chemin), il en vient à exagérer volontairement sa tronche et ses poses au milieu de la série ! Il ne manque plus que des cornes sur la tête pour le faire passer pour le diable en personne ! Soit vengé Hitler ! Light est là afin de terminer ce que tu voulais entreprendre !

Bref, le message de ce manga est clair : une réflexion sur la peine de mort, de la justice faite par soi-même ainsi que de la façon dont on utilise le pouvoir sur autrui, et le lecteur fini se poser les bonnes questions au fil des tomes. Certains personnages "gentils" sont mêmes à deux doigts de passer du côté osbcure de la force face à un pouvoir démoniaque qui les dépassent.

Quand à Light, on en vient à detester réelement cet anti-héros narcissique à souhait se prenant pour Dieu (rien que ça) que l'on nous inflige contre notre grès (mais tuez-le ! Tuez-le, bordel ! Arrêtez vos enquêtes et réflexions à la con et agissez ! Pour faire un monde meilleur ! C'est ce qu'il veut non ?!) et il ne peut que finir par perdre la raison, tout simplement parce qu'il est impossible de créer un monde parfait de cette manière, et celui qui s'ostine dans ce délire, quitte à tuer pére et mère pour atteindre son but, fini par plonger dans la folie pure et dure, et c'est assez effrayant à voir.

J'ai toujours été contre la peine de mort et ce manga ne fait que confirmer mes convictions, l'histoire est bien mise en scéne car les retournements de situtation sont imprévisibles ! Seule la deuxiéme partie du manga m'a un peu déçu car l'on rajoute des nouveaux personnages possédant 666 de QI et on recommence ce petit jeu du chat et de la souris, l'anaylse interminable de l'entourage de Light ainsi que des enquêtes tellement compliquées qu'elle finissent par vous donner mal au crâne. 

Cependant, j'ai été motivée à terminer ce manga car il ne dure pas 1580 tomes afin de faire gagner du fric à des éditeurs peu scrupuleux qui souhaitent faire du fan service à outrance (tue les Light !) et nous arrivons vite à la fin tellement il nous est impossible de lâcher l'histoire ! Et la fin ... hihihi ... Même si j'avais deviné depuis le départ pour Ryûk, donc mes doutes se sont bien confirmés sur ce que j'avais envisagée  ! Bref, je ne vais pas spoiler non plus, mais j'avais presque devinée la fin. ^^

Un autre bémol étant que certains personnages n'évoluent pas, notament le personnage féminin principal, idiote au possible, qui s'obtine à ne pas vouloir ouvrir les yeux ! (belle image de la femme au passage) mais ça les rends beaucoup plus humains que les protagonistes principaux car ils sont guidés par leurs émotions alors que Light, vers la fin, n'en posséde plus aucunes. Finissant par agir tel un robot sans coeur (au passage, je t'aime Matsuda ! J'avais raison de t'aimer depuis le début malgré le fait que tu sois un personnage naif et un peu bête).

Bref, si vous aimez les histoires fantastiques, phychologiques et policières, n'hésitez plus ! Ce manga est fait pour vous ! Même si j'ai rien compris à certaines enquêtes tirées par les cheveux lol. Un chef d'oeuvre du genre n'ayant rien à envier à des séries telles que "Dexter". ^^ 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernieshoot 16/10/2015 07:17

Les fans du style vont apprécier cette série

NanyFran 16/10/2015 05:24

Et bien en out cas ton article me donne envie de lire ce manga...
Bonne fin de semaine à toi, bizz

Floria 16/10/2015 13:02

Donc, le plus dure est de tenir jusqu'à la fin car j'ai aimé la morale de celle ci, un homme reste un homme au final. Tu comprendra lorsque tu liras si tu es intéressée. :)

Floria 16/10/2015 12:55

Par contre, la deuxième partie m'a réellement déçu car elle aurait pu se terminer plus vite, on nous re-balance des réflexions du genre "X a fait ça pour piéger Y, mais Y l'a su et à contre attaquer, cependant X savait très bien que Y agirais comme ça alors ..." et blablabla ... j'ai vraiment eu envie de sauter certains passages afin d'arriver à la fin plus vite, d’ailleurs, j'ai rien compris à cette histoire de carnet qu'ils ont échangés un nombre incalculable de fois car j'avais laissé tomber. C'est tellement tiré pas les cheveux que ça en devient hilarant.

Floria 16/10/2015 07:34

Il est vraiment très bon si on aime le genre, par contre, j'ai trouvé la plupart des personnages détestables, seul Mastuda et le papa ont su m’éblouir car ils sont humains : ils font des erreurs soit, mais il ne recherche ni la gloire, ni le pouvoir.