Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria

Les Nombrils, tome 8 !

9 Novembre 2018 , Rédigé par Floria

S'il y a bien un roman graphique qui met mes nerfs à rude épreuve en ce moment, c'est bien celui des Nombrils ! Totalement dans la lignée d'une nouvelle génération de séries et d'auteurs qui on décidé, contrairement aux anciens, de faire évoluer leur univers ainsi que leurs personnages, quitte à ce qu'une partie devienne de plus en plus sombre, comme dans la saga Harry Potter, et à avoir une fin fermée, donc pas 40 tomes qui ne se termineront jamais car il y aura bien une fin d'ici une dizaine d'albums. Et c'est bien ce type d'histoire qui m'intéresse en ce moment ! 

Les Nombrils était, au départ, une BD qui devait être juste une succession de gags comme on en voit beaucoup dans ce milieu avec 3 filles assez différentes. Mais l'évolution de ces dernières, ainsi que du scénario, sans parler de l'intrusion de nouveaux personnages charismatiques, ont fait que la trame principale s'est effectivement assombrie et que ses personnages ont évolué de tome en tome ! 

A ce moment là, les pestes étaient encore loin d'imaginer que Karine se taperait essentiellement des beaux mecs (haaaa ... Albin ...), image tirée du Facebook officiel des auteurs.

En gros c'est une sorte de feuilleton à suspense qui maintient le lecteur en haleine grâce à des rebondissements imprévisibles en milieu de lecture, et j'aime tellement ça (coucou Death Note) que je me suis abonnée à Spirou durant 3 mois juste pour avoir le loisir de suivre la série qui était en pré-publication durant une longue période, en plus d'aller retrouver d'autres fanatiques de mon genre afin de spéculer sur des théories concernant le scénario à venir entre deux biberons ! Oui je suis fan à ce point là ! (c'est juste ma BD préférée du moment, rien que ça) il y a tout ce que j'aime dans Les Nombrils : du suspense, des personnages hauts en couleur qui grandissent et qui évoluent, de l'humour dégueulasse et vache, des méchants super méchants, des sujets d'actualité traités sous forme d'humour, des cliffhangers qui te donneraient envie de foncer menacer les auteurs de te spoiler la suite si ton cerveau n'était pas dans un état acceptable. Ben oui, avec les membres du forum de Spirou (la discussion qui comporte le plus de pages) on évoque nos théories tout en assemblant les pièces du puzzle, j'aime me transformer en Sherlock Holmes en herbe afin de tenter de trouver ce qui va se passer à la fin, et je ne suis pas peu fière d'en avoir découvert quelques unes au cours de mes lectures hebdomadaires. Mais bon ce n'est pas un concours non-plus et nous nous entendons bien même si nous ne sommes pas toujours d'accord. Petit coucou à Nikkicorp, Campanita et tous les autres. ^^

Bon assez parlé et place aux SPOILS ! Enfin un peu, car pour commencer, je vais faire un bref résumé de ce qu'il se passe dans le tome 8, puis après je vais évoquer une bonne partie des personnages, nouveaux comme anciens, donc si vous souhaitez garder entièrement la surprise à la lecture de ce tome, tirez vous ! Sinon, bonne lecture : 

​​​​Cette tête de pétasse de l'enfer ! Bravo Karine, tu as dépassée Vicky là ! 

Dans ce tome 8, la tension est à son comble après la découverte de la cohabitation forcée de Jenny et de Vicky, pourtant en froid, à la fin du tome 7 ! En effet, les deux ex meilleures amies vont découvrir les joies de la famille recomposée, et ça ne va pas arranger leurs relations, la jeune métisse étant extrêmement rancunière envers Jenny après le sale coup qu'elle lui a administré lors de la célébration de ses 16 ans, et elle est bien décidée à se venger, quitte à utiliser les machinations les plus abominables pour arriver à ses fins ! Quant à notre rouquine, cette dernière est folle amoureuse d'un certain Hugo, qu'elle n'arrive décidément pas à oublier, mais ce dernier refuse de n'être qu'un simple bouche-trou pour elle, Jenny ne souhaitant pas se montrer en public avec le jeune homme étant effectivement en embonpoint, et ça ne se fait décidément pas pour une bombe comme Jenny de sortir avec un  simple 02/10, ce qui ne plait que moyennement au blondinet, mais la demoiselle aura la tête dure. Quant à Karine, elle  est bien loin de tout ça, plus précisément à 200 kilomètres de "Nombripolis" en métropole afin d’enregistrer son nouvel album en compagnie de tout les membres de son groupe, suite à la signature d'un contrat avec un producteur ! Qui aurait pu imaginer que cette ancienne victime, sans arrêt en pleurs dans les tomes précédents, deviendrait une star nationale suite à sa rencontre avec un certain Albin en même temps que son groupe de musique ? Karine semble avoir enfin pris sa vengeance sur le monde et surtout Vicky, cependant tout n'est pas idyllique dans ce milieu là : déjà il faut bosser et chanter sans arrêt, encore et encore, et que fais-tu lorsque tu n'en peux plus, et que tu es à bout de forces ? Et bien tu bosses encore plus ! Dormir ? Pourquoi faire ? Car ce n'est pas en se reposant que la mistinguette pourra obtenir le Prix Révélation, celui qui lui permettra de briller encore plus !

Mais il y a une autre autre ombre au tableau, et pas des moindres : en effet, Karine doit travailler avec Albin, son dorénavant ex-petit-copain, ce dernier essayant tant bien que mal de renouer le dialogue pour le bien du groupe, en s'y prenant malheureusement très plutôt mal. Karine, qui lui reproche amèrement ses nombreuses manipulations passées, n'est pas décidée à de nouveau se laisser convenir par de belles paroles, du coup, les deux partenaires malgré eux sont en froid, ce qui n'aidera pas à la bonne continuité du groupe. Surtout que Karine, contrairement à Albin, ne souhaite que la gloire et les paillettes, alors que ce dernier espère tout simplement faire passer son message sur la victimisation d'une partie de la population condamnée à se faire martyriser à cause de leurs différences, et ce n'est pas l'apparition d'un groupe rival, dont le leader étant beau gosse en plus d'avoir des vues sur la jeune chanteuse, qui va améliorer la situation ! 

Voilà en gros pour l'histoire, je vais maintenant un peu m'attarder sur les personnages principaux ainsi que sur les nouveaux avant de donner mon avis final.

Déjà, concernant nos trois héroïnes principales, bon ça va SPOILER un peu plus là, même je ne vais pas dévoiler les intrigues principales ni la fin, bien entendu, j'ai déjà prévenu plus haut mais vaut mieux deux fois qu'une :

Concernant Jenny, autant vous dire que ce tome 8 lui est beaucoup dédié : en effet la rouquine, qui autrefois n'était qu'une simple comique de service qui ne servait qu'à faire rager Vicky face à sa popularité et sa bêtise (et voir Vicky sortir de ses gonds c'est rigolo et surtout ça lui fait les pieds) ​​​ va beaucoup évoluer ! Bon, je reviendrai sur notre jeune métisse plus tard. Bref, pour ne pas tout vous spoiler, je peux juste dire que Jenny va subir un changement radical de look, à l'instar de Karine dans le tome 5, et ça va complètement lui changer la vie ! Elle va carrément se remettre en question, sans parler que son amour pour Hugo est proche de la folie amoureuse, cependant, ce dernier continue de la repousser car il ne supporte plus de n'être qu'un simple bouche trou car cette dernière n'accepte de voir qu'en cachette. Et ne vous inquiétez pas, la fille stupide du groupe restera drôle en plus d'avoir quelques déboires avec une jeune fille rivale dont on ignore le prénom, enfin pour le moment, car j'ai cru comprendre que la forte demoiselle aurait une apparition dans le prochain tome des Vacheries. Je garde le reste sur Jenny, car c'est elle qui m'aura le plus surprise dans cet album qui lui est énormément dédié et je ne voudrais pas vous dévoiler toutes les retournements de situations qu'il y aura la concernant !

Hugo et son amie 

Passons maintenant à Victoria, dite Vicky ... Bon, pour commencer d'un côté nous avions Karine qui se rendait compte qu'elle était trop gentille en plus de se laisser marcher sur les pieds et qui avait donc évolué par la suite, et puis dans les tomes suivants Jenny commençait à tomber amoureuse d'un gentil moche, cette reine de beauté qui n'avait de yeux que pour des 09/10 stupides est elle aussi en train d'évoluer dans ce tome 8, et puis enfin Vicky, qui était persuadée de vouloir épouser un certain James, mais qui s'est vite rendue compte que son cœur penchait plutôt pour Mégane, une jolie gothique à la langue bien pendue, sans parler que nous avions pu enfin la voir déclarer à ses proches qu'elle les aimait, et venant de la jeune métisse, ce genre de déclaration émanait du miracle ! Mais elle ... elle ... qu'est-ce qu'elle fout dans ce tome 8 ?!? Encore et toujours désireuse de faire plaisir à sa marâtre de génitrice, elle régresse, et sans vous dévoiler la fin, je peux vous garantir que le retour de bâton sera rude ! Et je peux également vous avouez que je n'ai jamais eu autant envie de la baffer qu'au court de ma lecture d'Ex, Drague et Rock'n'roll ! Sainte Vicky est cependant défendue par ses fans les plus ardus, mais vous aurez beau me balancer des tomates à la figure, je ne changerai pas d'avis vis à vis de ce personnage pour qui mon cœur oscille entre l'amour et l’agacement, car agresser, maltraiter, harceler et détruire littéralement l'avenir de personnes qui ne vous ont rien fait n'excuse en rien ce genre de comportement, peu importe que vous ayez été éventré par votre tonton raciste un soir de Noël ! Cela l'explique en partie, soit, mais je ne pourrai jamais cautionner du mal fait à autrui, peu importe le passé d'une personne, et surtout lorsqu'il s'agit de personnages fictifs qui ne se formaliseront pas en cas de critiques, du coup je ne me suis pas auto-censurée sur mes avis personnels concernant un des personnages figurant parmi les plus aimés de la saga, même si je ne la déteste pas non plus car j'admets qu'elle a beaucoup de potentiel. 

Je t'aime Vicky, contrairement au méchant Albin, alors que tu as fais pire que lui depuis le début de la saga. 

RAF, car dans ce tome, elle passe son temps à traîner avec une nouvelle bande d'amis, aussi beaux que stupides, de qui elle se fout royalement dans le seul but de littéralement pourrir la vie de Jenny en plus d'avoir l'espoir fou de tenter de faire chier Karine, qui obtient le statut de star nationale, rien que ça. Et nous constatons assez rapidement, au cours de notre lecture, que ça agace fortement la jeune métisse de voir que son ancienne victime est devenue plus adulée qu'elle. Vicky se fout durant plusieurs pages de Mégane ainsi que de tout le reste. Non, tout ce qu'elle veut s'est être la star du lycée ainsi que de se venger de manière absolument dégueulasse de son ancienne meilleure amie, donc si vous souhaitiez lire 44 pages sur Mégane et Vicky qui passent leurs temps à se faire des bisous en cachette, et ben c'est raté, et ce n'est pas plus mal car nous ne sommes heureusement pas dans un Twilight.  Et sinon, elle a failli être tuée par un tueur en série parce que ce dernier avait décidé qu'elle ne méritait pas de vivre ? Vicky s'en contrefout également ! Mais à la fin ... et bien comme d'habitude, j'ai eu envie de la prendre dans mes bras et de rentrer dans les pages afin de lui donner un coup de pouce. Bref, je reste partagée entre mon amour pour ce personnage et mon envie de la secouer, et j'ai même plein d'idées de fan art et de BD la concernant, pas sur son amour pour Mégane, de toute façon il y en a plein le web, mais pour sa jalousie et surtout son caractère de cochon ! Je la verrais bien comme une sorte de Daffy Duck. Même si je peux vous avouer que je ne suis pas trop inquiète pour elle et j'ai hâte de voir ce que va devenir une certaine Lara, la nouvelle BFF de notre métisse qui sera énormément présente dans ce tome 8, tout ce que je peux vous dire sur ce personnage c'est qu'elle aime sauter sur tout ce qui bouge, surtout si ces personnes sont belles, célèbres, riches, sportives ... Bref cette fille c'est un nid à MST qui, sans surprise, s'entendra bien avec Vicky, la nouvelle star du lycée. Et je peux aussi vous garantir que nous allons la revoir dans le tome 9 et qu'elle va aussi se faire détester par 90 % des fans ! 😜

Mais bordel arrête de traiter avec ces machins au QI d’huître tout ça pour faire croire que tu es hétéro ! Arf, je m'énerve encore, désolée ... 

Bon, terminons par Karine, déjà elle devient de plus en plus belle et les mecs qui s'étaient moqué d'elle dans les tomes précédents doivent maintenant se taper la tête contre les murs (coucou Murphy !). Et surtout beaucoup plus pétasse si j'ose dire ... car même si je ne suis pas peu fière d'avoir découvert une partie de son intrigue avant le grand final, j'ai tout de même été surprise par ses nouvelles manières de faire, la "dark Karine" est en place et je me demande quel chemin notre Choriste va prendre dans le tome 9. Je sens juste qu'elle va avoir le droit elle aussi a un retour de bâton de la part des auteurs dans un futur proche, mais c'est devenu un de mes personnages préférés parce que j'aime son évolution en mode "Dark Vador" car elle devient aussi intéressante à développer qu'Albin, ce dernier étant pourtant détesté par beaucoup de fans parce que, je cite : "je ve que dane et carine se fasses des bisous, lautre est méchan de les avoir séparés !" ... mais le tome 4, ou Dan galoche Mélanie sans prendre le temps de parler à sa copine, je ne l'ai pas oublié.

Une des premières images que nous avons pu avoir du tome 8, du coup pas la peine de vous cacher qu'il sera énormément dédié à ces 5 là. 

Quand à sa relation avec monsieur A, justement parlons en, ce dernier va lui aussi se remettre en question mais pas pour les raisons que j'avais imaginées, malheureusement, cependant le garçon aux lunettes rouges va aider et même remercier un personnage auquel je n'avais pas du tout pensé à la fin ! Du coup les auteurs nous montrent que notre albinos n'est pas vraiment méchant, contrairement à ce que ses détracteurs essaient de nous faire croire, même si je dois avouer qu'il était encore difficile de l'apprécier après la lecture du tome 7. Et puis sa naïveté ainsi que son rêve sont plutôt mignons à voir durant tout le long de ce tome 8, bref, quant à sa relation avec Karine, ATTENTION SPOIL, Je ne sais pas trop ou ils en sont, il est indiqué qu'Albin aime toujours Karine sur le tableau de fin, cependant, on ne sait pas ce que pense cette dernière qui ne sait toujours pas si elle l'aime ou non, en tout cas ils vont continuer à travailler ensembles et je sens, comme pour Vicky, le retour de bâton de la part des auteurs arriver à grand pas ! Mais je peux par contre vous affirmer, comme pour Lara, que ce dernier va encore rester longtemps dans la série principale, nananeeeereeeuuuuu ! Et puis j'admets que ça me gave que les fans voulant absolument la caser demandent le retour d'un certain Dan, pourtant absent des pensées de la chanteuse (voir le tableau) ainsi que des trois derniers tomes, alors que le personnage de Karine dans "Ex, drague et Rock'n'roll" est clairement en train de passer à autre chose car elle s’intéressera effectivement à un nouveau garçon et ne reviendra jamais sur son amour passé avec Dan dans tout le tome ! Mais non, encore en 2018 si une héroïne termine célibataire alors qu'elle arrive à réaliser ses rêves les plus fous (elle devient tout de même une star nationale, MAIS les fans s'en foutent) ce n'est pas possible pour une grande partie de la population. Grrrrr... Et puis la choriste commence à devenir "dark Karine", elle devient en effet encore pire qu'Albin, car même ce dernier est étonné par ses petites manipulations à la fin du tome 8, donc je ne la vois plus du tout terminer avec Dan, et si elle devait finir avec un des deux, à ce stade, ce serait Albin. Mais après je comprends les débats un peu stupides qu'il peut y avoir sur le net dés que le personnage de Karine apparaît car elle reste la seule des 3 qui hésite réellement entre plusieurs garçons, alors que les 2 autres se fichaient bien de leurs premières relations et sont maintenant à peu près sûres de leurs choix, cette dernière est  en effet complètement paumée en amour, mais je continue de penser qu'elle est maintenant prête à passer à autre chose. Breeeeeef ... passons à autre chose nous aussi ... 

Cette fausse piste proposé pour le tome 6 par les auteurs a fini par se confirmer. 

Quant aux nouveaux personnages, j'ai déjà évoqué Lara plus haut, mais je doit aussi parler des Underdogs, un groupe rival des Albinos, qui auront aussi une grande importance dans l'histoire principale. Cependant, le personnage sur lequel je vais le plus m'attarder est un certain Xander, les deux autres étant surtout de simples figurants. C'est un bel homme surtout imbu de sa propre personne, en effet, ce leader est sûr d'être le meilleur, car il se vante beaucoup à chaque fois qu'il apparaît, surtout pour faire des sourires de beau gosse (coucou JDG), faire le malin et dénigrer volontairement les autres. Et comme je l'ai évoqué plus haut, Karine ne va pas tarder à tomber sous son charme, mais elle apprendra vite, à ses dépends, qu'il ne faut pas faire confiance à des gens que l'on ne connaît pas ... Xander aussi d’ailleurs, et la rivalité va vite reprendre le dessus car l'important est de gagner, quel que soit le prix à payer !

Et pour ce qui est de la fin ... Wouah ! Comme d'habitude je suis ravie, même si l'attente sera probablement moins insupportable que pour le tome 7, qui nous avait laissés sur un cliffhanger de malade ! Ici, nous avons plutôt le droit à une fin fermée, mais pas tant que ça. Quand à la réaction de Jenny, chapeau ! Elle apporte à elle seule une bonne morale, en plus du "on est responsable que de ce qu'on devient", la sienne est que chacun a le droit à sa rédemption, et que l'on doit apprendre à pardonner, à condition que ce ne soit pas trop grave bien entendu, et c'est notre rouquine stupide qui va le comprendre ! Finalement, je me demande vraiment ce que les auteurs vont nous inventer pour le tome suivant, celui ci bouclant un cycle, mais pour l'instant, je dois vous avouer que "Ex, drague et Rock'n'roll" fait dorénavant partie de mes tomes préférés ! On sent surtout, lors de la lecture, que tous ces personnages sont étroitement liés, et peu importe les reproches qu'ils se font au court de la série, car ils finissent toujours par se retrouver et même s'entraider (sauf pour les méchants très méchants, bien entendu). Et surtout concernant l'amitié entre les 3 filles qui est beaucoup plus forte que toutes les histoires de cœur qu'elles ont pu avoir, cela se voit encore dans ce tome, et ça, c'est bô. 

Pour finir, encore un tome excellent ou les auteurs poussent le lecteur à la réflexion, où on ne cède pas au "fan service" où tout le monde finit heureux et triomphant avec la personne aimée, car Delaf et Dubuc savent bien gérer leurs personnages et leur faire subir des épreuves parfois douloureuses afin de les faire grandir et retenir leurs leçons, car tout se paie un jour. Tu fais une connerie, tu l'assumes ! Point, mais tu peux toujours te rattraper et obtenir ta rédemption. wink

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article