Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Floria
Articles récents

Sonic 2, le film : le trailer !

11 Décembre 2021 , Rédigé par Floria Publié dans #News !

Qui aurait pu croire que je serais autant hypée par la bande annonce de "Sonic 2, le film" suite au bad buzz de la toute première en 2019

 

Tout le monde à le sourire

 

Comme quoi le design d'un personnage à une importance capitale pour la garantie du succès d'une franchise ! On ne le modifie pas ! Point ! Non mais !

 

Pour rappel des faits, suite à un énorme coup de gueule des gens engendré par la sortie de la bande annonce du premier film, Paramount avait prit la sage décision de changer la tronche démoniaque de la bestiole bleu. Ce qui a tout simplement permis au film d'être sauvé !

 

Et autant vous dire tout de suite, cette bande annonce envoie du lourd !

 

Elle est en top TT depuis hier sur les réseaux sociaux (Twitter, Youtube ...), et les fans sont en grande majorité satisfaits.

 

Et pour cause, après visionnage de cette dernière, je suis maintenant persuadés que les scénaristes ont compris l'univers de Sonic ! 

 

J'avais un peu peur qu'ils fassent n'importe quoi dans la suite après le scénario à la "Alvin et les Chipmunks" du premier, même si il a finalement été une bonne surprise.

 

Cependant, le rendu faisait trop "film générique lambda pour toute la famille" à mon sens, car à part les deux personnages éponymes (Sonic et Eggman) et quelques clins d'œil par ci, par là, il n'y avait guère d'éléments de la franchise. 

 

Fort heureusement, tout ceci ne servait qu'à poser les bases : Tails est enfin arrivé !

 

Et il est trop mignon ! Je le répèterais jamais assez !

 

Son personnage du film est fidèle à celui des jeux. De plus, les scénaristes ne semblent pas vouloir le remplacer par un ou plusieurs humains aux côtés du hérisson (coucou Chris !).

 

Bref, dés leur première rencontre, Sonic et Tails ont une belle alchime.

 

Le célèbre Tornado est également de la partie ! 

 

Beaucoup trop de fans art à faire avec ça !!!

 

En ce qui concerne le célèbre duo, j'espère que leur relation sera approfondie. Je souhaite également avoir quelques réponses à mes nombreuses questions :

 

La chouette, dont j'ai oublié le nom, à t'elle survécu ?

 

Que voulait la tribu des échidnés à Sonic ?

 

Comment Tails a t'il eu connaissance de l'existence de Sonic ? Comment est il arrivé sur Terre ?

 

Pourquoi a t'il autant besoin de lui ? Pourquoi est il aussi mignon ? (bon, j'arrête de vous enmerder avec ça).

 

Ce qui me fait un peu peur, car il faudrait au moins 3 heures de films pour étoffer correctement l'univers de Sonic. C'est pour cette raison que je pense qu'il y aura une suite, mais nous y reviendrons plus tard.

 

Nous avons évidemment le droit au grand retour du Docteur Eggman !

 

Splendide !

 

Toujours interprété par un Jim Carrey survitaminé, ce dernier compte bien se venger des humiliations que Sonic lui a fait subir ! 

 

Il a également mit la main sur une étrange Emeraude aux pouvoirs incroyables (yes ! Un autre point important des jeux est dans la place !). Il s'agit très probablement de la Master Emerald.

 

Et qui dit Master Emerard, dit ... 

 

blzblzblzlagreugeuhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

 

Oui ! Knuckles est là lui aussi ! Et il est putain de badass ! Avec une grosse voix à la Stallone ! 

 

Rien que son apparition dans la bande annonce lui permet de voler la vedette à tout les autres personnages tellement il en jette ! Végéta n'a qu'à bien se tenir ! 

 

Ca change, car aillant connu ce personnage depuis sa toute première apparition dans "Sonic 3", j'avoue que je fais parti de ceux qui commençaient à en avoir assez de le voir passer pour un abruti fini depuis quelques années (coucou Sonic Boom).

 

Les réalisateurs de ce film ont donc l'air d'avoir mieux compris Knuckles que les scénaristes des jeux eux-mêmes ! Ce qui prouve leur envie de redorer le blason de la licence ! Je suis définitivement rassurée la ! 

 

Traduction : Tu n'es qu'une merde comparé à moua !

 

Voilà pour la bande annonce, en ce qui concerne le scénario, Knuckles parait être un antagoniste avec Eggman.

 

Seulement, seuls les vrais savent ! Je risquerais de spoiler le scénario à venir sans le vouloir en spéculant sur la suite. 

 

Si vous ne connaissez donc rien à l'univers de Sonic et que vous souhaitez garder la surprise totale concernant le film, ne lisez pas ce qui va suivre : 

 

Car il est évident que l'échidné rouge c'est fait berné par le méchant de service qui en voulait à sa précieuse Emeraude.

 

Sonic semble également avoir été berné vu que ce dernier pense, à tord, que son nouvel adversaire en veut à ses pouvoirs. 

 

Knuckles va se rendre compte qu'il a été dupé et se ralliera à Sonic et Tails pour combattre Eggman à la fin. 

 

La Team Héros au complet !

 

J'en ai terminé pour mes prévisions personnelles concernant le scénario du film. Pour ce qui est d'une éventuelle suite, j'espère qu'une certaine Amy Rose rejoindra tout ce petit monde.

 

J'ai beau adorer ces trois là, je pense qu'un protagoniste féminin ne serait pas de refus. Je verrais évidement Métal Sonic avec cette dernière. 

 

Les personnages des ères Adventures, tant appréciés des fans, arriveraient par la suite.

 

Il est bon ne de pas précipiter les choses.

 

Je vous dit donc au 6 avril 2022 pour spoiler tout ça ! Je poserai bien une journée rien que pour aller voir le film tellement il m'a donné envie !

 

Et n'allez pas me rappeler mon grand âge ! J'ai une maison à charge, un enfant en situation de handicap que j'adore à m'occuper et un boulot qui me fatigue, j'ai donc le droit d'aimer les trucs de gamins.

 

Je reste une grande fille qui sait tout du monde compliqué des adulte malgré mon cœur d'enfant. Même si évidement j'aurai préféré avoir ce film petite. 

 

Quant au blog en lui-même, je vous assure qu'il n'est pas mort (la preuve), je suis cependant plus active sur les autres réseaux sociaux.

 

Sur ce, je vous dit à bientôt !

 

Je vous souhaite tous de très bonnes fêtes de fin d'années, car 2022 s'annonce déjà prometteur (pour la vie privée et la santé, on croise les doigts).

 

Reste à espérer que le Covid ne vienne pas gâcher le tout. 

Lire la suite

Ça déménage !

18 Avril 2021 , Rédigé par Floria

Non, pas le blog, et je tiens à rassurer tout le monde, nous sommes bien en vie !

En fait, depuis environ an, ma vie a beaucoup changée.

Il y a eu déjà la rentrée en UEMA pour mon petit bout. Pour ceux qui ne le savent pas, les UEMA (Unité d'Enseignement en Maternelle Autisme) sont des classes intégrés dans les écoles maternelle pour la scolarisation des enfants avec troubles autistiques.

Créées en 2014 (c'est tout récent !), elles permettent une scolarisation adaptée dés la maternelle. En gros mon fils suit le même programme ainsi que les mêmes horaires que ses petits camarades (j'insiste sur les horaires !) mais avec un accompagnement adapté à son handicap.

Et après un peu plus de 7 mois de scolarisation (entrecoupées par cette putain de Covid), les progrès de mon enfants sont impressionnants ! 

Il ne parle toujours pas, mais interagit sans cesse avec nous, sait exprimer ses émotions, fait des cyclables et mange pratiquement de tout ! Même si certains aliments sont encore compliqués à intégrer, et qu'il met parfois plus d'une demie heure à gouter la nouvelle madeleine que je lui ai mise entre mains, l'évolution est bien là. 

Et puis Alix est toujours content de s'y rendre, c'est signe que ce dernier s'y sent bien. Le confinement a été par ailleurs assez compliqué à gérer, il nous tendait sans cesse des images de son école et se mettait parfois à pleurer de frustration. 

Bref, c'est rassurant de le savoir entre les mains de professionnels, car apprendre que des enfants avec handicap sont souvent laissés dans un coin de la classe, ou encore scolarisés à peine 5 heures pas semaines, m'agace énormément ! Le retard de la France est toujours énorme dans ce domaine !

Je suis également en train de lui confectionner de nouvelles images afin de l'aider à se repérer dans le temps, d'effectuer des taches du quotidien ect ... 

Nous en avions déjà achetés dans des magasins spécialisés dans l'autisme (Hop Toys, Autisme Diffusion ...) mais je n'ai pas pu m'empêcher d'ajouter ma touche perso ! En espérant que mon fils se reconnaitra. 

Nous préparons aussi notre déménagement ! C'était pas évident à comprendre avec le titre, n'est il pas ?

Car oui, nous allons enfin quitter les appartements sociaux pour nous installer dans une petite maison avec jardin ! 

C'est une petite maison de bourg, mais nous nous y sentons bien. 

Avec le confinement, notre besoin d'espace et de tranquillité à augmenter, et nous avions besoin d'avoir un "chez nous" ou Alix pourrait courir sans risquer d'agacer des voisins réveillés à 14 heures de l'après midi par ses bruits d'enfant.

C'est tout pour les nouvelles, je n'ai pas évoqué mon nouveau lieu de travail suite à une rupture de contrat entre l'entreprise pour laquelle je suis prestataire de service et son client, car cet article deviendrait beaucoup trop long.

Pour faire bref, mes heures sont beaucoup plus chargées et le travail bien plus physique que mon dernier poste. 

Je fini donc sur les rotules les soirs avec le suivi du petit (son bilan orthophonique est excellent), le déménagement (la maison qui rend fou ! Si !), mon boulot et tout le reste. Merci la charge mentale ! 

Mais je ne vous oublie pas et j'espère reprendre ce blog un peu laissé à l'abandon rapidement.

Sur ce, je vous laisse, j'ai des cartons à terminer. Bon dimanche soir à tous ! 

 

Lire la suite

L'Arabe du Futur, tome 5, mon avis.

8 Novembre 2020 , Rédigé par Floria

Tout les deux ans c'est une BD que j'achète automatiquement. Et c'est avec plaisir que je me suis replongée dans le drame familiale qu'à vécu l'auteur au début des années 90 après avoir passé une partie de son enfance en Syrie.

Riad Sattouf, étant très productif, sort également un tome chaque année sur les aventures de Princesse Esther dans sa quête de la beauté et de la popularité à tout prix. Je dois avouer avoir eu plus d'empathie pour Riad qui doit apprendre à vivre et à grandir au sein d'une famille endeuillée par la "perte" du petit dernier, enlevé par son père. 

Le jeune homme aura justement du mal à s'intégrer dans son collège, sa double nationalité n'aidant pas, en plus de devoir affronter de nouveaux tourments familiaux ainsi que la dépression sévère de sa mère qui tentera de retrouver son fils coute que coute. Cependant, elle ne sera pas aidée par la justice française, loin de là. 

Ce que j'en pense.

ATTENTION ! Ca va spoiler un peu, ne lisez pas si vous souhaitez garder la surprise totale.

Déjà, j'ai eu le sentiment que l'histoire globale n'avait guère évolué, la dernière page m'aillant un peu frustré avec l'impression que l'auteur tente de faire durer un suspense déjà insoutenable à la base. Riad Sattouf devrait se reconvertir en réalisateur de séries pour Netflix.

Cependant, son personnage subis une construction psychologique très intéressante. En effet, l'absence du personnage du père, omniprésent dans les premiers tomes, permettra aux autres d'être plus approfondis. 

En premier lieu nous suivons donc Riad qui est maintenant au collège. Clairement traumatisé par le drame familial qui se joue au sein même de son propre foyer, bien qu'il tente de le nier, le jeune homme doit également affronter les tourments de l'adolescence. 

Et comme cela ne suffisait pas, il tombera également amoureux ! Ohlala, nous sommes bien de nouveau en France !

Cependant, contrairement à Esther qui ne sort qu'avec des beaux gosses, Riad s'intéressera à une fille suite à la découverte de sa personnalité. Et ça fait un bien fou de lire ça ! 

 

Enfin une relation non superficielle.

 

Bref, le passage de l'adolescence déjà mile fois évoqué par l'auteur et par les réalisateur de séries et films pour "teenager", on y retrouve encore et toujours les mêmes thèmes : la découverte de la sexualité, les bouleversements hormonaux, le besoin de trouver sa place parmi les populaires ect ... 

Mais ce qui change dans l'Arabe du Futur 5 par rapport aux autres, c'est le contexte dans lequel Riad évolue.

En effet, il essaiera d'aider tant bien que mal sa famille avec une arme qui permet de combattre bien des tourments : l'humour ! 

Le jeune Riad finira donc par découvrir le métier auquel il est destiné en s'intéressant de plus en plus à l'art tout en traversant plusieurs épreuves qui l'aideront à évoluer et à grandir. 

Le deuxième personnage approfondit sera sa mère, Clémentine. Complètement effacée dans les premiers tomes, cette dernière devra affronter une grosse dépression ainsi que la justice Française qui n'en n'a rien à foutre du crime commis par son ex. Ben oui, la fautive c'est forcément elle qui n'a rien fait pour empêcher le drame d'avoir lieu suite à son union avec un arabe. Vilaine ! 

 

Celle qui a été passive durant 4 tomes remet ses choix en question

 

Désespère, elle finira par se tourner vers l'obscurantisme religieux. 

Haaaa ... la religion ! Riad Sattouf adore l'évoquer dans ses récits alors qu'elle est encore et toujours un sujet autant tabou que le sexe de nos jours. Et pourtant, dans les deux cas on y pense souvent.

En effet, la religion reste bien souvent la dernière solution vers laquelle les gens désespérés finissent par se tournent lorsqu'ils ont perdu tout espoir.

Clémentine, à bout, consultera également une voyante pour tenter de trouver une issue positive au drame qu'elle a subis.

 

Pour m'être rendue une fois à Lourdes, je confirme ! Pire que dans un film d'horreur !

 

Etant moi-même agnostique je n'entrerai pas dans des débats stériles qui ne mettrons de toute manière jamais tout le monde d'accord en plus de générer des conflits à travers le monde. 

 

Tout à fait, cependant, je crains que ce passage ne soit que le déclencheur de polémiques à la con.

 

En définitive, un tome plus basé sur des interrogations sans réponses concrètes, sur l'adolescence ainsi que sur la religion, souvent pointée du doigt sans en avoir l'air. 

Nous avons en définitive deux peuples qui ne se comprennent plus avec des défauts et des qualités propres à chacun dans les deux camps. L'être humain et sa complexité restant décidément un sujet de choix pour l'auteur. 

Quand au papa, très présent au début, il n'est dorénavant plus qu'une ombre dans la vie du jeune Riad depuis qu'il a décidé de retourner dans le pays ou il est né.

Personnellement, je ne peux m'empêcher d'avoir parfois de la peine pour ce père de famille paumé malgré les horreurs que ce dernier a commises.

Il n'a finalement jamais su faire des choix censés pour sa famille, et ça finira forcément par lui retomber sur la figure à un moment ou un autre. 

Peut être que Riad Sattouf à créé "L'Arabe du Futur" dans le but de tenter de comprendre ce père qu'il n'arrivait plus à nommer "papa" durant une partie de sa vie ?

La suite et fin me donnera peut être les réponses à mes questions, en attendant, et malgré une légère déception, ce tome étant plus lent et s'attardant plus sur des réflexions adolescentes du genre : sera t'on puceaux à vie ? Comment ça fait d'embrasser une fille ? etc. … (m'en fou !), j'attend toujours autant la suite et surtout sa conclusion avec impatiente !

En espérant que les évènements finissent par réellement bouger dans le prochain tome, ce que je ne doute pas une seconde vu qu'il sera le dernier. 

Lire la suite